Avis sur

Hunger Games : L'Embrasement par Joro Andrianasolo

Avatar Joro Andrianasolo
Critique publiée par le

J'accroche toujours pas des masses mais je ne peux pas faire preuve de mauvaise foi complète et affirmer que j'ai détesté le film. La bonne vieille analogie anti-télé-réalité et le bon vieux parallèle avec nos médias et nos politiques qui balancent de la poudre aux yeux pour cacher les vrais maux de notre société. C'est tellement prévisible que j'en rigole doucement dans mon coin à chaque fois qu'un personnage semble vouloir sortir une réplique imparable et se vautre lamentablement tellement on la voit venir comme des gros sabots.

Après avoir vu Jennifer Lawrence dans Silver Lining Playbooks (film que j'ai moyennement apprécié mais où je dois avouer qu'elle sortait du lot) je sais qu'elle est cap d'émouvoir un minimum. Et bien là c'est pas le cas, elle est tout le temps en mode boudeuse, ou pleureuse de la pire espèce.

Donald Sutherland en vieux flemmard qui commande depuis son fauteuil est plutôt crédible. Mais pitié tuez moi ce présentateur télé surjoué jusqu'à la dernière mèche de sa ridicule chevelure (il m'a fallu attendre le générique final pour voir que c'était Stanley Tucci).

Et dire que ça aura été l'un des dernier gros film de Philip Seymour Hoffman qui fait ici plus figure de "guest star de luxe" (au même titre qu'une Jena Malone assez discrète), une piètre testament cinématographique pour lui, d'ailleurs ils vont être bien emmerdés pour le remplacer dans la future suite j'imagine ...

Qu'y avait-il à sauver alors ? En fait, le seul terrain sur lequel Hunger Games pouvait me surprendre c'était la bagarre. Je reprochais au premier sa violence édulcorée. On était quand même sensé voir des ados s'entretuer, et au final c'était tout propre. Ca n'est toujours pas plus gore qu'avant, mais l'action a gagné un certain dynamisme pas désagréable. Pour changer de l'ambiance du précédent, ce coup-ci Katniss et son mec (enfin mec pour la télé euh ... bref on s'en fout de toute façon) font équipe avec un autre djeunz qui aime la bagarre, une petite vieille et un peu plus loin dans le film, un espèce de geek de service et une solitaire cynique.

J'étais vraiment là à attendre: putain surprenez moi ! (genre la petite vieille serait en fait une sorcière manipulatrice qui attendait de zigouiller tout le monde quand ils auraient le dos tourné) mais en fait non. La légère surprise était ailleurs. Pour revenir au sujet de l'action, c'est pas mal en fait, ils se salissent un peu plus les mains (le coup du brouillard toxique, des singes et de l'horloge dans son ensemble).

Le petit twist scénaristique est mal foutu car on sent dès le départ que Heavensbee a un rôle autre que celui qu'on nous montre.

Bref ... bien qu'à la base je me foutais un peu de la sortie de cet épisode, n'ayant pas aimé le premier plus que ça, j'attendrais la suite sans impatience, mais avec un à priori plutôt positif en termes d'action.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 171 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Joro Andrianasolo Hunger Games : L'Embrasement