Awivedeuwtchi

Avis sur Inglourious Basterds

Avatar Boleyn_Witch
Critique publiée par le

Ceux qui n'ont pas encore vu le film, s'abstenir de lire mon avis (je parle de la fin) ! :)

Ce film a largement surpassé mes attentes. Je ne suis pas une fan acharnée de Tarantino, bien que j'adore Jackie Brown et que Pulp Fiction soit un de mes films préférés. Je n'ai pas été touchée par Kill Bill (surtout le 2 que je trouve légèrement naze) ou Réservoir Dogs qui, semble-t-il, soit un chef d'oeuvre. Donc je n'avais guère d'espoir pour celui-ci. Et pourtant...

Je commencerai par la seule faiblesse (très minime!) de ce film, selon moi: le jeu de Jacky Ido (Marcel). Ce n'est pas juste et un peu trop surjoué à mon goût. Peut-être un acteur de théâtre qui débute au cinéma?!

Pour le reste, je suis loin d'être experte en critique de cinéma. Je ne suis pas spécialement capable de parler de la photographie ou du visuel d'un film, et pourtant, je puis affirmer que celui-ci est impressionnant. A tous les niveaux.

J'appréhendais le sujet de la Deuxième Guerre Mondiale; thème maintes fois développé avec artillerie lourde et explosions à briser les tympans. Mais j'apprécie l'ironie de Tarantino à investir les Basterds d'un but précis: scalper les nazis. Surtout quand on connait la fierté que les Américains ont eu à participer à cette guerre, c'est délicieusement sarcastique de les voir utiliser la méthode des Indiens qu'ils ont eux-mêmes massacrés, et de torturer... "à la nazi".

Egalement ironique, Shoshanna qui, aidée d'un homme noir, détruit le gratin du gratin nazi. Scène qui, par ailleurs, me donne toujours des frissons tant j'aime son expression et son rire qui se désintègrent dans les flammes.

Le fait que cette guerre se termine grâce à une juive plutôt qu'à la force intelligente et militaire des Alliés, et que la destruction des nazis s'opère par l'ambition sanguinolente des Basterds plutôt qu'excusée par "l'obligation-qu'-on-les-militaires-à-brutaliser-l'-ennemi", est purement bien pensé et merveilleusement drôle. Cela renverse l'image trop nette et héroïque des militaires que l'on montre dans les films de guerre. Comme dirait "alanfromvegas" (membre de SensCritique) dans sa critique de ce film, "ici les bons sont méchants, la violence fait loi".

La plus belle scène: l'ouverture du film. Christoph Waltz. E-POUS-TOU-FLANT de crédibilité. Il mélange l'ironie, sa passion de "chasser du juif", la ruse de pouvoir faire parler son interlocuteur avec une rhétorique charmeuse et jouissive. Il est absolument fabuleux!

Le fait de garder la langue maternelle des héros rajoute à la justesse des personnages. Rien de pire que de les voir se parler anglais entre eux, alors que ce n'est pas leur langue maternelle. D'ailleurs, il y a d'excellents moments linguistiques, comme Brad Pitt qui, convaincu, parle l'italien avec son accent prononcé de country-man.

Impossible de tarir d'éloges tant ce film est un petit bijou d'humour, d'ironie, de dialogues exquis et de jeu d'acteur (presque) parfait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 336 fois
1 apprécie

Boleyn_Witch a ajouté ce film à 1 liste Inglourious Basterds

  • Films
    Illustration

    Top 10 Films

    Avec : De grandes espérances, Orange mécanique, Les Goonies, Pulp Fiction,

Autres actions de Boleyn_Witch Inglourious Basterds