Une histoire mal ficelée

Avis sur Into the Wild

Avatar Jean-Phillipe Leblond
Critique publiée par le

Avant toute chose j'aimerais préciser que j'ai vu ce film en avant première et que j'ai ensuite eu la chance de le revoir quelques années plus tard.
Ce film est écrit comme une symphonie avec différents mouvements. Le premier très lent où il ne se passe rien puisque le jeune étudiant confiant dans son avenir préfère ne pas travailler alors que son père lui propose un job en or. Le deuxième acte est beaucoup plus subtil car le jeune garçon décide contre toute attente de refuser ce job en or pour voyager (à noter qu'il est un pur wasp et issu d'une cellule familiale aisée ce qui lui rend ce choix facile voire déterministe au sens strictement Bourdieu). Les mouvements qui suivent sonnent faux et on s'étonne que ce jeune adulte qui a l'habitude d'échouer ne meurt pas d'une apoplexie durant son trajet. En effet il commet gaffe sur gaffe en ne sachant pas se servir d'un ouvre boîte où en digérant mal son repas. Et c'est d'ailleurs un repas léger (on a ici une symbolique intéressante) qui causera la mort du jeune pupille puisqu'il meurt à peine son voyage entamé dans une série de péripéties assez dures à percevoir.
La réalité du film force forcément le spectateur à adapter son regard sur les choix du protagoniste. Pourquoi avoir sciemment oublié des éléments nécessaires à sa survie ? À son confort ? Malheureusement la mort prématurée du garçon ne nous permet pas d'avoir ces réponses.
Sans être spécialiste ni cinéphile je ne recommande pas ce film aux personnes qui n'aiment pas la jeunesse mais je le recommande aux autres !
J.P.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 25 fois
0 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Jean-Phillipe Leblond Into the Wild