Beau film, superbe musique, mais fin atroce.

Avis sur Into the Wild

Avatar Roland Comte
Critique publiée par le

Christopher McCandless (Emile Hirsch), fraîchement diplômé de l'Université Emory à Atlanta (Géorgie), l'une des 10 plus prestigieuses universités des Etats-Unis, décide de prendre une année sabbatique pour partir à la découverte des Etats-Unis. L'aventure aurait pu être celle de tout jeune décidé à s'octroyer un break après des études difficiles et de voir le monde. Mais Christopher poussa les choses à l'extrême : après avoir traversé l'Arizona, le Grand Canyon et le Colorado, puis le Mexique, il décida de partir pour l'Alaska.Après avoir atteint en auto stop Fairbanks, 2ème ville de l'état d'Alaska, et, partie par choix, partie parce qu'il est sans le sou, il se réfugie dans un bus abandonné où il restera une centaine de jours, vivant au plus près de la nature, chassant pour survivre et se nourrissant de plantes et de baies sauvages. Il découvre, dans cette vie, le bonheur et une paix spirituelle qu'il avait toujours recherchée. Au bout de deux ans de voyage, il décide néanmoins de retourner chez lui mais la fonte des eaux l'oblige à différer son départ. Sans ressources, terriblement amaigri, affaibli par les privations, il s'empoisonne accidentellement en mangeant des graines d'une plante toxique qu'il avait confondue avec une autre. Deux semaines après son décès, son corps sera retrouvé par hasard par des chasseurs. Il n’avait que 24 ans.

Mon opinion sur ce film

On ne peut s'empêcher, après avoir vu ce film, de ressentir une immense compassion pour ce garçon beau, intelligent et sympathique, qui savait se faire aimer de tous, mais que sa recherche d'absolu conduisit à une mort solitaire et stupide. Les paysages parcourus, les personnages rencontrés, l'amitié partagée, font de ce film une réussite cinématographique.

La musique envoûtante d'Eddie Vedder est indissociable de ce film qui laisse malgré tout un goût amer, l’impression d’un terrible gâchis.

La prestation de l'acteur qui joue le rôle de Christopher, Emile Hirsch, est remarquable. Elle lui a valu plusieurs récompenses et nominations. Il a poussé le professionnalisme à l'extrême, allant jusqu'à perdre plusieurs kilos et mettre sa vie en danger pour prendre l'apparence physique de son héros, tellement amaigri par les privations qu'il ne pesait plus que 30 kg.

Mon classement

Difficile de donner une note à un tel film. Sur le plan cinématographique, le film est magnifique, les images, la musique, superbes, le jeu des acteurs remarquable. Mais l'impression que l'on en retire est celle d'une immense détresse, doublée d'un gâchis d’autant plus absurde que le héros n’a même pas choisi de mourir et que, jusqu’au dernier instant, on espère que quelque chose, le hasard ou des randonneurs viendront le sauver.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 288 fois
Aucun vote pour le moment

Roland Comte a ajouté ce film à 24 listes Into the Wild

Autres actions de Roland Comte Into the Wild