Monsieur Jack meets RFM

Avis sur Jack et la Mécanique du cœur

Avatar jackstrummer
Critique publiée par le

Décidément, après le plantage en règle du Jacky de Riad Sattouf, le cinéma de divertissement français de ce début d'année commence à ressembler à un cimetière de Jacks sacrifiés sur l'autel de la fausse bonne idée. Ici, on joint à une animation féérico-morbide enneigée façon A Nightmare Before Christmas la fine fleur de la pop française pas fraîche : Olivia Ruiz, Mathias Malzieu ou encore Grand Corps Malade, un vrai défilé de has-been au casting vocal qui débitent des textes douloureusement poétiques sur des mélodies laborieuses, et sur une histoire dont le déroulement n'est pas moins souffreteux. Jack Mécanik déballe en effet son arsenal de symboles lourdauds pour bâtir un conte artificiel et faussement singulier, quelque part entre Pinocchio, Hugo Cabret, mais surtout quand même Le Soldat Rose. Dommage car il est parsemé de quelques petites trouvailles visuelles assez stimulantes, et vise à l'évidence avec une louable ambition la mélancolie enchantée de son grand modèle : un autre Jack de l'animation autrement plus illustre...Comparativement, l'expérience de Jack Et La Mécanique du Coeur, revient à regarder des rushes de Tim Burton en écoutant RFM. Qui, comme vous le savez, est loin du meilleur de la musique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 289 fois
1 apprécie

Autres actions de jackstrummer Jack et la Mécanique du cœur