Des hommes en colère

Avis sur Je ne suis pas votre nègre

Avatar Adao
Critique publiée par le

Des années 30 aux années Trump, quelles avancées pour l’anti-racisme ? La question est complexe, Raoul Peck prend le parti d’un documentaire engagé par le prisme d’un regard. Celui de l’auteur James Baldwin. Ses mots, admirablement lus par la voix de Samuel L. Jackson, son analyse de la question identitaire aux États-Unis, restent (malheureusement) bien actuels, à l’aune de l’émergence de mouvements comme Black Live Matter ou d’émeutes raciales qui ont sévi dans le pays ces dernières années, notamment à Ferguson ou Baltimore. James Baldwin a vu mourir trois amis et piliers incontournables de la lutte antiraciste et pour les droits civiques des Noirs américains : Medgar Evers, Martin Luther King et Malcolm X. C’est par le biais de ses souvenirs avec eux, de leurs actions et de ce qu’ils ont laissé comme message aux États-Unis qu’il analyse le racisme anti-noir.

Au-delà des mots de Baldwin, le montage et la recherche de nombreuses images d’archives de la part du réalisateur Raoul Peck, qui se sert également des interviews qu’a pu donner James Baldwin au fil des années. Pour évoquer la ségrégation, l’auteur fait appel à l’histoire américaine (l’esclavage, la disparition des Indiens), à la culture (notamment au cinéma des années 20 et 30) et aux effets provoqués… Raoul Peck remet en perspective la pensée de James Baldwin pour mieux en montrer la pertinence. Derrière la violence du message, il n’a pas de haine, mais bien un appel à la fraternité et à la tolérance. Éclairant et salutaire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 384 fois
3 apprécient

Adao a ajouté ce documentaire à 1 liste Je ne suis pas votre nègre

Autres actions de Adao Je ne suis pas votre nègre