Les dés sont jetés

Avis sur Jumanji

Avatar reastweent
Critique publiée par le (modifiée le )

Et si un jour quelqu'un déterre la malle ?
- Puisse Dieu avoir pitié de lui.

Tels sont les mots sur lesquels s'ouvre ce grand classique, véritable perle du film d'aventure familial des années 90. Près de vingt ans après sa sortie, l'une des meilleurs réalisations de Joe Johnston (à qui l'on doit aussi l'incontournable Chérie j'ai rétréci les gosses) n'a pas pris une ride, toujours aussi prenant, déjanté et frissonnant qu'autrefois.

Non-seulement Johnston peut se vanter d'avoir brillamment adapté l'univers introduit par le roman de Chris Van Allsburg, mais également d'avoir contribué à son élaboration et à son succès - succès qui se poursuivra quelques années plus tard, avec notamment la diffusion de la série animée.

Le scénario est bâti selon deux principaux aspects: l'un enfantin, (le jeu, la découverte, l'aventure), l'autre adulte (la relation conflictuelle père/fils, la solitude, l'instinct de survie...). Les acteurs sont tous très talentueux - Robin Williams, Bonnie Hunt et Jonathan Hyde en tête, ainsi qu'une toute jeune Kristen Dunst. Le film parvient habilement à faire accéder le spectateur d'une ambiance à l'autre grâce à des décors changeants et réalistes (tantôt un quartier miséreux et sinistre, tantôt une jungle hostile et dangereuse) -; enfin, la musique de James Horner, sobre mais efficace, complète soigneusement le tableau, se taisant uniquement lorsque le célèbre et sinistre roulement de tambour africain se fait entendre.

Tous ces beaux ingrédients marchent de concert afin de nous projeter durant deux bonnes heures dans l'atmosphère grisante d'un monde où les rêves -où plutôt les cauchemars- d'enfant prennent vie et où les lois de l'ordre et du naturel s'effacent pour laisser place à d'autres règles: celles d'un jeu de société diabolique.

Ainsi, chaque jet de dés, chaque message en lettre vertes formant des vers aux rimes inquiétantes est devenu un moment d'anthologie où l'on frissonne à l'idée de ce qui va suivre. Les scènes où les protagonistes luttent pour échapper aux dangers du jeu sont toutes aussi cultes les unes que les autres, malgré des effets spéciaux qui ont un peu vieilli et une intrigue qui facilite parfois la tâche à nos héros. Heureusement, le côté authentique des années 90 est bien là, et l'ensemble s'en tire à très bon compte. La fin est très belle et morale, achevant l'aventure avec un message positif, clair et empreint de responsabilités (après le jeu, il faut songer à grandir!).

En définitive, Jumanji est un divertissement efficace, intense, marquant, à l'issue duquel vous ne verrez plus les jeux de société de la même manière.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 671 fois
6 apprécient

reastweent a ajouté ce film à 8 listes Jumanji

Autres actions de reastweent Jumanji