Justesse league

Avis sur Justice League

Avatar SpiderVelvet
Critique publiée par le

Ça y est j’ai vu Justice League, merci, au revoir ! Je vais pas m’épancher trois heures dessus, mais le DCEU est ultra bancal. Une introduction man of steel qui était excellente, un BVS qui a mis du temps pour me séduire ( en version longue par contre), un suicide squad plaisir coupable et un wonder woman pas trop mal. Et voici Justice League. Le film a tellement connu d’emmerdes que je le sentais pas. Au final, ça passe.

C’est clairement pas terrible hein. Mais ça fait son job de divertissement. J’ai eu une sorte d’adaption bancale du dessin animé justice league, et ma foi, ça se laisse suivre. Le premier truc qui marque dans ce film, c’est l’abandon de la noirceur de BVS. On est désormais dans un monde optimiste, avec des héros moins torturés.

On retrouve Batman, qui cherche à monter une équipe pour lutter contre l’invasion des pandémons et de Steppenwolf, qui cherche à s’emparer des 3 cubes cosmiques ( d’ailleurs rien n’a été expliqué dans les anciens opus, et on balance l’origin story des cubes en 2 min) pour vous l’avez deviné, conquérir le monde. Steppenwolf, c’est un sous-fifre de Darkseid, un général extraterrestre qui est assez puissant et...c’est tout. C’est un boss de jeu vidéo, sans véritable développement.

La première heure se résume au recrutement de la team. Batman ? C’est fait on le connait déjà. Dans cet épisode, il est beaucoup moins tourmenté, il fait un peu plus d’humour ( on en reparlera) et pourtant il est limite suicidaire par moment, donc on comprend pas trop. C’est clairement le logisticien de la team, il se tape pas contre Steppenwolf car il est physiquement trop faible pour le faire.

Wonder woman ? Le meilleur personnage du film. Franchement ça va elle s’intègre bien dans cette équipe, elle en est en quelque sorte le leader caché. Petite scéne sympa du musée qui dure malheureusement pas longtemps.

Cyborg ? Il est pas trop mal, mais il parle pas beaucoup. Il passe rapidement du «  je parle pas aux autres je suis trop dark » à « check là mon pote ». Mouais.

Aquaman ? Le badass du groupe. Ça passe;

Flash ? L’erreur de casting. Ezra miller est tellement pas crédible en Barry Allen. Il est trop présenté comme un mec autiste, alors que c’est pas le cas, son costume est franchement dégueulasse et il fait des blagues de merde tout le temps. Dommage

Après le recrutement de l’équipe, Batman décide de ressusciter

Superman décédé dans BVS, à l’aide d’un cube cosmique.

Cette scène est complétement foirée. Ça partait tellement bien, avec Superman qui devient fou, ne sait plus qui il est, et qui surpasse totalement 3 héros à lui tout seul ( mais je trouve que superman est trop puissant, limite aussi rapide que flash c’est abusé). Et là batman se pointe. Et là une scène formidable se lance. Clark reconnait Bruce, le choppe, commence à l’étouffer et lui demande si le monde a besoin de lui. En ajoutant: « est ce que tu saignes, batman ? »

Et il le laisse brutalement tomber au sol car Lois arrive et magie, superman se calme se rappelle qui il est et bla bla. Batman est au sol, il a mal et il sort « ah bah oui, je saigne ». Ça a complétement tué la scène.

Le problème c’est que Batman est à la fois présenté comme plus optimiste et en meme temps, t’as vraiment l’impression que il veut en finir. Il en a plus rien à foutre, le mec parle tranquille avec Aquaman de son identité secrète avec plein de gens autour. WTF ? On comprend que batman est désabusé, comme avec Alfred, il reparle du bon vieux temps ou seuls des pingouins mécaniques explosaient à Gotham. Batman se sent un peu perdu parmi les métahumains et c’est un peu montré dans le film mais pas assez.

A la fin y a un gros combat final ou les héros poutrent la gueule à Steppenwolf et c’est du bim bam boum très kitsch avec des dialogues un peu craignos et des plans craignos, le plan de la victoire de la fin faisait vraiment pitié, le dessin animé m’a vendu plus de rêve.

Tout finit bien, clark est revenu à la vie, personne ne se pose de questions et bim, scéne générique humoristique entre clark et flash, qui font une course. C’est un petit clin d’oeil au dessin animé et je l’ai apprécié, malgré flash qui est tout simplement horrible.

Dernière scène post générique, lex luthor s’est évadé d’Arkham grace à Deathstroke, et il lui propose de monter une ligue de supers vilains. Ça m’a fait plaisir de le revoir, et Deathstroke en impose.

Conclusion, Justice league c’est un divertissement correct, qui propose parfois de bonnes choses, mais on est jamais vraiment pris dedans. Et par moment, ça part dans des trucs pas terribles. Ça se laisse regarder. Voilà, faut plus rien attendre du DCEU. C’est terrible à dire mais c’est comme ça.

Recapitulatif
Pts positifs
Des plans sympas
Quelques scénes sympas
Quelques bonnes idées
Ça divertit
Wonder woman
Les scénes post générique

Pts négatifs
Kitsch
Flash est chiant
Batman perd de sa superbe
Le retour de superman loupé
Steppenwolf pas trop développé
C’est pas marquant

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 378 fois
1 apprécie

SpiderVelvet a ajouté ce film à 1 liste Justice League

Autres actions de SpiderVelvet Justice League