Tous pour un!

Avis sur Justice League

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Après la mort de Superman, dans un monde qui doute et qui rend hommage à son héros disparu, Batman et Wonder woman vont devoir faire face à Steppenwolf, démon du fond des âges revenu pour détruire la terre. Pour ce faire, ils vont débaucher des super héros afin de créer la ligue de la justice.

Justice League est un film de Zack Snyder, scénarisé par Josh Weadon (the Avengers Yerk!) sorti en 2017. Pour Zack Snyder, c'est la quatrième adaptation de l'univers DC comics après Watchmen, Man of steel et le calamiteux Batman vs Superman. A noter que le réalisateur américain a été frappé par le suicide de sa fille durant le tournage.

Je dois dire que je m'attendais à pire même si le film est plus que moyen.

Esthétique
Il faut reconnaitre à Justice league une qualité d'image et de plans exceptionnels. Z.S perpétue en cela le peu de choses qu'il y avait à sauver dans Batman vs Superman. Les scènes d'actions et de combat sont époustouflantes notamment la première scène de sauvetage de Wonder woman.
Par rapport à son prédécesseur, le film n'est pas pétri de contradictions ( mélange des univers de Batman et de Superman, successions de plans sans rapport les uns avec les autres).
Le film fait la part belle à un méchant, Steppenwolf, divinité maléfique revenue du fond des âges pour accomplir sa vengeance et détruire la terre. Afin d'accomplir sa mission, il doir retrouver trois boites aux pouvoirs magiques (cela me rappelle un peu le seigneur des anneaux...pas vous?).
Décidément, après Ragnarok dans le dernier Thor Ragnarok, tous ces films de super-héros sentent un peu le sapin pour l'avenir de l'humanité. D'un autre coté, entre Daesh et le réchauffement climatique, il y a peut être des raisons de s'inquiéter.

Oui mais....
Le film souffre pourtant de nombreuses imperfections. Tout d'abord, l'univers DC comics montré dans le film est aseptisé, il est plus proche de celui de Marvel. J'en ai pour preuve notamment l'humour moyen des personnages Aqua man (Jason Momoa) et **Flash (**Ezra Miller) qui n'ont visiblement pas fait l'école du rire. Il y a fort à parier que cela est entrepris pour capter un public plus consensuel, plus séduit par l'univers de Marvel que par la noirceur de DC Comics.

Autre problème, le film, a l'instar de son prédécesseur, commence par une succession de scènes sensées situer les personnages principaux. On passe des images sombres de l'univers urbain de Bruce Wayne à celui ensoleillé de l'île des amazones. Tout cela manque un peu de cohérence.
Le film souffre d'une narration assez médiocre, sans liens entre les personnages.

De même, les tentatives pour dramatiser Justice League sont nombreuses et font pschiiittt!

On commence par l'hommage planétaire rendu à Superman avec les drapeaux et banderoles noires flottant dans toutes les grandes villes mondiales. Ceci fait écho à l'actualité. On perçoit là toute la fragilité du monde occidental qui, frappé par le terrorisme depuis 2012, ne trouve toujours comme exutoire que les larmes, les bougies, les drapeaux et la compassion et une énorme besoin de tout mettre en scène. De même, les images de deuil montrant Lois Lane (Amy Adams) et Martha Kent (Diane Lane) sont assez vaines.
Tout cela renvoie à une vision panaméricaine très politiquement correcte qui demeure apparemment indépassable pour les producteurs et le réalisateur.

Dans le même ordre d'idée, les tentatives d'exacerber les antagonismes entre les personnages font également un peu sourire notamment le clivage Superman/Batman.

Au casting, Gal Gadot confirme dans le rôle de Diana Prince/Wonder woman, Ezra Miller fait ses débuts dans le rôle d'un Flash craintif et goguenard. On retrouve Henri Cahill (Superman) et Ben Aflleck dans celui de Bruce Wayne/Baman.

Ma note: 5/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 281 fois
9 apprécient

dagrey a ajouté ce film à 1 liste Justice League

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2017

    Les meilleurs films de 2017

    Avec : Love Hunters, La Planète des singes : Suprématie, Gimme Danger, 120 battements par minute,

Autres actions de dagrey Justice League