Disney fait rentrer Kuzco dans la place ! C'est une belle évolution pour un empereur.

Avis sur Kuzco, l'empereur mégalo

Avatar FloYuki
Critique publiée par le

J'ai beau détester les décisions que prennent les PDG de Disney, même si nous ne sommes pas là pour parler de ça, ça ne m'empêche pas d'apprécier leurs films d'animation pour autant, surtout quand ce ne sont pas eux qui les font. J'ai voulu choisir un Disney que j'avais apprécié sans l'avoir adoré pour autant et j'ai choisi de revoir Kuzco après tout ce temps. Sincèrement, j'en gardais et j'en garde encore un bon souvenir même si certaines choses me gênent
.

  • Positif

Personnages principaux: Kuzco (Didier Gustin) est un empereur égoïste qui passe son temps à se servir de tout le monde pour exaucer ses moindres désirs. On comprend pourquoi il est comme ça quand on sait que c'est Izma qui l'a inventé, mais ça n'empêche pas le fait que c'est un personnage détestable. Cependant, le fait de le détester est nécessaire pour marquer son évolution auprès des spectateurs. Il évolue bien pour devenir attachant lorsqu'il arrive enfin à changer grâce à Pacha. Sa transformation en lama est sa punition pour avoir été égoïste. Pacha (Jacques Frantz) est un paysan très attachant qui prend soin de sa famille et qui souhaite aider Kuzco en espérant qu'il laissera sa maison tranquille. On est plus du coté de Pacha que du coté de Kuzco mais, c'est une belle amitié qui naît et qui apporte beaucoup de bien à Kuzco.

Méchants: Yzma (Elisabeth Wiener) est une bonne méchante, même si elle n'atteint pas le niveau de certains anciens. C'est une égoïste qui veut le trône parce qu'elle adore donner des ordres, ça fonctionne, quand on goûte au pouvoir, on a du mal à s'en débarrasser. De plus, son physique pourra en traumatiser certain, je rigole, mais c'est une bonne façon de l'identifier en tant que méchante. Kronk (Emmanuel Curtil) est son bras droit, stupide mais attachant et toujours là pour elle.

Fin: Une fin qui marche bien dans tous les sens du terme. On est heureux pour Kuzco qui a enfin des amis et pense aux autres avant de penser à lui, Pacha qui a gardé son chez soi avec sa famille et Kronk qui a trouvé un autre métier qu'il aime. De plus, le fait de voir ce qu'est devenue Yzma est drôle, j'ai bien aimé.

Message: Il ne faut pas penser qu'à soi-même, il faut surtout penser aux autres avant de penser à soi-même, c'est un beau message pour les enfants. L'égoïsme est un défaut qui nous empêche d'avoir des amis, enseigner ce message aux enfants est une bonne idée.

Mise en scène: Elle est vraiment très bien travaillée, mon seul regret est qu'elle ne soit pas présente dans toutes les scènes. Sinon, quand on regarde bien certaines scènes, on se rend compte que la mise en scène arrive à nous raconter le moment sans problème.

Introduction: J'aime la manière choisie pour commencer le film, elle nous présente Kuzco en tant que lama, ça nous donne envie d'en savoir plus sur le comment il en est arrivé là ainsi que le pourquoi, même si celui-ci se devine facilement dans la suite.

Paysages: Ils sont vraiment de toute beauté, quel que soit l'endroit où les personnages nous emmènent. Chaque endroit découvert est un environnement qui me donne envie de l'explorer jusqu'au bout, sauf la jungle, je tiens à ma vie.

Musique: Que ce soit la seule chanson chantée du long-métrage, ou les thèmes musicaux créés pour les films, je les trouve de bonne qualité. Ils sont agréables à écouter et collent bien en fonction de ce qui se passe à l'écran.

Animation: Elle est vraiment de très bonne qualité, ce n'est peut-être pas la plus belle animation que Disney avait fait à ce genre mais c'était quand même très beau. Visuellement, ce long-métrage vaut vraiment le détour.

Humour: Je l'avoue, la plupart de ces blagues ont réussies à me faire rire. Surtout la blague avec le levier, elle m'a pliée de rire la première fois. L'humour fonctionne surtout lorsque le film parodie certains codes, c'est génial.

Codes: Une des qualités les plus visibles du long-métrage est la façon dont il joue avec les différents codes, que ce soit pour faire de l'humour ou pour que Kuzco vienne nous rappeler qu'il est la vedette de son film.

VF: Je ne sais pas ce que vaut le doublage en VO mais le doublage VF est très bon, tous les comédiens sont investis dans leurs personnages et toutes les voix collent bien aux personnages.

  • Négatif

Incohérences: Je ne veux pas paraître méchant mais est-ce que je suis le seul à trouver qu'il y a une incohérence entre le début du film où on voit Kuzco triste et le moment où on le retrouve ? On voyait un lama triste qui passait son temps à pleurer, avec un dernier plan où il est au bord des larmes, et là on retrouve Kuzco triste mais sans les larmes et tournant le dos au public. Ils auraient pu reprendre au moment où il a encore les larmes aux yeux, et le montrer sécher ses larmes pour parler au narrateur et lui dire de le laisser tranquille, je pense que ça aurait mieux marché comme ça.

Faux-raccords: Je ne me souviens pas que Kuzco et Pacha étaient capable de se téléporter. En tout cas, ça m'étonnerait qu'ils ont pu grimper en avance sur le palais pour être plus proche de la fiole. Ce n'est pas un drame en soi, ça reste une scène sympa. Ou Pacha qui sort un arc et une flèche d'on ne sait où. Ce sont de petits faux-raccords que l'on remarque quand on fait attention aux détails, c'est tout.

Enfants: Attention, j'aime bien Chaca et Tipo mais, ont-ils été réellement utiles ? Est-ce que ça aurait changé quelque chose de ne pas avoir les enfants dans ce film ? Je ne pense pas. Je les aime bien car il nous montre que Pacha est un père très aimé et ils savent mettre des batons dans les roues à Izma, mais je continue de penser que ça n'aurait rien changé de ne pas les avoir dans ce long-métrage.

Émotion: C'est quelque chose qui m'est venu après ma séance, mais ce film ne m'a pas suscité d'émotion, je n'ai rien ressenti en fonction de ce qui se passe à l'écran. Bien sur, je soutenais quand même nos personnages principaux, et je voulais voir Izma échouer, mais je n'ai pas ressenti la sentiment de peur du danger pour Kuzco et Pacha, ou de tristesse pour le sort de Kuzco.

Parents: Je sais que certaines personnes s'en moquent mais moi, j'ai besoin de savoir, que sont devenus les parents de Kuzco ? Nous ne les voyons jamais et nous n'avons aucun indice sur ce qui a pu leur arriver, que ce soit par les personnages ou la mise en scène. Ce n'est pas important mais c'est une question qui trotte dans ma tête.

Rapide: Certains moments vont un petit peu trop vite dans ce long-métrage, comme de voir Kuzco gâté en étant bébé, puis, de le voir se coiffer en ayant grandi sur le plan d'après, j'aurais bien aimé le voir en tant qu'adolescent pour voir si ça commençait à empirer, même si c'est sûrement le cas.

!!! PARTIE SPOIL !!!

Stupide: Si j'ai bien compris, Kuzco est à la veille allait avoir 18 ans donc, il vient de devenir empereur récemment. Pourquoi se plaint-il qu'Yzma fasse encore son boulot alors qu'un empereur n'acquiert le trône qu'à 18 ans ? Quoique, certains empereurs montent très tôt sur le trône alors c'est possible qu'il soit empereur depuis longtemps, même si Yzma aurait pu en profiter pour le convaincre de lui laisser le pouvoir quand il était plus jeune. Mais bon, j'aime aussi leur idée d'Yzma qui veut faire payer Kuzco de l'avoir virée pour prendre sa place. Par contre, Kuzco sait qu'Yzma possède un laboratoire et accuse plutôt Pacha de l'avoir transformé, pas très intelligent notre empereur dis donc.

Références: Disney a pris l'habitude de faire des références à ses anciens films, certains sont assez discrets (comme Tuck de « Tarzan ») mais d'autres sont voyants et bien reconnaissables comme Monstro la Baleine version rouge. Ce sont des petites références sympathiques, je les aime bien.

Serveuse: La serveuse est délirante, on dirait une dépressive qui déteste ce qu'elle fait mais son comportement et sa façon d'être me fait beaucoup rire. Je regrette qu'on la voit si peu mais ça m'a fait plaisir de rire un peu avec elle, merci.

Au final, c'est un film très sympathique que je recommande à ceux qui souhaitent passer un bon moment. Par contre, si vous vous attendez à un chef d'oeuvre, comme certains Disney qui sont sortis avant lui, alors il y a des chances pour que vous soyez déçus. On a un bon développement de Kuzco, une bonne morale et une très belle animation malgré les faux-raccords, les enfants un peu inutiles et l'absence inexpliquée des parents de Kuzco. Personnellement, je suis heureux d'avoir revu ce film et je pense que j'arriverai à le revoir plusieurs fois sans aucun problème.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 51 fois
5 apprécient

Autres actions de FloYuki Kuzco, l'empereur mégalo