Ketch, mire à belle et pruneaux

Avis sur L'Arme à gauche

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

C’est une jolie petite histoire d’aventure aux Caraïbes, il y a de mystérieux escrocs aux méthodes expéditives, un voilier de veuve milliardaire volé et du trafic d’armes, Lino est un capitaine de fortune qui se retrouve mêlé à une charmante petite chasse au ketch avec la toute jolie Sylva Koscina en cible de luxe et ça pourrait vraiment être un vrai petit chef d’œuvre tant la partie en huis clos de survie possédait un potentiel ravageur…

Hélas, la moiteur de ces latitudes a triomphé de l’esprit aventureux du projet, la musique lancinante d’Eddie Barclay assoupit le spectateur sans créer d’ambiance particulière, Claude Sautet a l’air aussi à l’aise dans le film d’action viril que moi avec un trombone à coulisse, les détails merveilleusement pragmatiques sont noyés dans une soupe psychologisante inopportune et l’ensemble laisse un arrière-goût de gâchis d’autant plus pronnoncé que le sujet avait un potentiel palpitant !

Il faut dire aussi que le reste du casting n’aide pas, à commencer par un Leo Gordon mal dirigé et complètement dépassé en grand méchant loup d’opérette pour un rôle qui aurait désespérément eu besoin d’un comédien d’envergure… A force de jouer tout seul contre des pantins secondaires, Lino écrase tout le film de sa présence inimitable. Heureusement, professionnel jusqu’au bout, il n’en abuse pas et fait de son mieux pour sortir le vaisseau du naufrage, relevant ses petits camarades d’un seul regard, les réconfortant d’un petit sourire, parvenant presque à nous faire croire à une impuissance que ses adversaires grotesques rend terriblement improbable et poussant toujours un peu plus loin la merveilleuse évidence de son talent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 867 fois
13 apprécient

Torpenn a ajouté ce film à 4 listes L'Arme à gauche

Autres actions de Torpenn L'Arme à gauche