Bande-annonce
Affiche L'Aveu

L'Aveu

(1970)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 2
  2. 3
  3. 10
  4. 9
  5. 42
  6. 121
  7. 479
  8. 720
  9. 259
  10. 58
  • 1.7K
  • 156
  • 2.1K

À Prague, en 1951, un haut responsable politique tchécoslovaque se retrouve accusé d'espionnage au profit des États-Unis. Tout est fait pour lui extorquer des aveux de crimes qu'il n'a pas commis.

Casting : acteurs principauxL'Aveu

Casting complet du film L'Aveu
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Aveu
VS
Cosmopolite et idéaliste: coupable!

1970: Costa Gavras décide d'adapter au cinéma le livre d'Artur London. Depuis le printemps de Prague en 1968, des militants communistes en Europe de l'Ouest se demandent si le soleil se lève toujours à l'Est. En 1972, les partis communistes espagnol, français et italien se libèrent officiellement de la tutelle de Moscou (officiellement, car ce n'est pas si simple) pour adopter une attitude plus gaullienne (ni Alliance atlantique, ni Pacte de Varsovie). Ce film y a-t-il contribué? C'est...

29 15
Critique de L'Aveu par AMCHI

Partant d'un sujet passionnant et important de montrer à l'écran surtout à l'époque ou fut tourné le film d'ailleurs Montant participa à L'Aveu après sa désillusion sur le communisme mais malgré son sujet qui m'a réellement intéressé je dois avouer que le film m'a tout de même déçu. L'Aveu manque d'une mise en scène percutante, l'ensemble dégage peu de puissance, ne joue pas assez sur les émotions du spectateur, L'Aveu est souvent trop sobre et n'a pas eu l'effet coup de poing escompté de... Lire la critique de L'Aveu

2
Critiques : avis d'internautes (29)
L'Aveu
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Coupable de Liberté

C'est durant le montage de Z que Costa-Gavras découvre l'histoire de trois rescapés des procès de Prague en 1952, et plus particulièrement d'Artur London et son livre L'aveu. Profitant du succès de Lire l'avis à propos de L'Aveu

30 7
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·
Que la Révolution continue même si nous sommes broyés

A sa plus grande surprise, un membre modèle du Parti Communiste tchécoslovaque, ancien des Brigades Internationales et de la Résistance en France, vice-ministre des Affaires Etrangères est arrêté et sommé d'avouer. Mais avouer quoi ? Il n'a rien à se reprocher. Il comprendra au cours de l'interrogatoire, soit plusieurs mois, qu'il s'agit d'une purge du Parti, visant sa direction, juive en... Lire l'avis à propos de L'Aveu

23 3
Avatar spirifer
9
spirifer ·
À table !

Je ne suis pas très familier avec l'œuvre de ce réalisateur engagé. Je n'ai vu à ce jour que "Le couperet" qui m'avait bien plu à l'époque. Faudra que je me charge de chopper d'autres de ses films. Le scénario est assez bien foutu. Du moins toute la partie en prison ainsi que les interrogatoires. Les enjeux ne portent pas loin, il ne s'agit pas d'une quête, les conflits sont 'petits', mais l'on... Lire l'avis à propos de L'Aveu

5
Avatar Fatpooper
9
Fatpooper ·
Découverte
Critique de L'Aveu par Black-Night

L’Aveu est un très bon film. Je ne suis pas particulièrement adepte des films dit « politiques » ni même du sujet de la politique lui-même, mais il faut reconnaître que ça en fait des œuvres marquantes surtout celle-ci. Un thriller politique rondement mené. Prague, au début des années 1950. Le vice-ministre des Affaires étrangères est surveillé et traqué par le parti, malgré un passé... Lire l'avis à propos de L'Aveu

12 5
Avatar Black-Night
8
Black-Night ·
Syllogisme et synthèse, les menaces de l'Histoire

Mise en scène d’une dictature croissante, de ses victimes et de ses bourreaux modernes, L’Aveu de Costa-Gavras est le devoir de mémoire qui manquait aux pays de l’ex-URSS. Bien plus qu’un pamphlet sur l’Armée Rouge, le régime de Staline et ses horreurs, ce film dresse le portrait de ceux qui, tout en discrétion, permettent l’évolution de régimes totalitaires. Ces hommes qui tantôt chef des... Lire l'avis à propos de L'Aveu

12
Avatar alexia
8
alexia ·
Toutes les critiques du film L'Aveu (29)
Bande-annonce
L'Aveu
Vous pourriez également aimer...