Je suis ton père !

Avis sur L'Empire contre-attaque

Avatar Rcan
Critique publiée par le

Sans doute le film contenant le plus célèbre spoiler de toute l'histoire du cinéma et sans doute le meilleur film de la première trilogie, voire même de la saga (ex-æquo avec l'épisode III). Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque réalisé par Irvin Kershner est excellent, continuant l'histoire avec brio là où elle s'était arrêté dans l'épisode IV. L'Etoile Noire a été détruite mais l'Empire est toujours bel et bien présent et se fait de plus en plus menaçant pour les rebelles....

Nous entrons directement dans l'ambiance dès le début, avec la grandiose bataille de Hoth, très agréable à suivre, notamment grâce aux quadripodes impériaux écrasant la résistance rebelle malgré la défense de ces derniers avec leurs vaisseaux. Le passage de Hoth bénéficie aussi d'une touche d'humour, apportée de nouveau par Han Solo et Chewbacca lors de la réparation du Faucon Millénium où la maladresse de Chewbacca et les répliques de Solo face à celle-ci nous font sourire tout comme les dialogues entre Leia et Solo.

Nous voyons apparaître dans l'épisode V trois nouveaux personnages importants : Yoda, un maître Jedi, Lando Calrissian, ancien ami de Han Solo et bien entendu, l'empereur. Le premier est un emblème de Star Wars, très caractéristique, avec un construction de phrases propres à lui et qui entraînera Luke pour en faire un Jedi. Le deuxième est complétement différent. Ayant trahi Solo, Leai, Chewbacca et C3-PO en les livrant à l'Empire, on pourrait penser que c'est quelqu'un de mauvais. Mais il éprouve des remords et décide de se faire pardonner en libérant la princesse, le fidèle acolyte de Solo et le droïde de protocole et de se rallier à eux. Et le troisième, bien que plus discret, nous montre qu'il est quelqu'un de terrifiant et de puissant, étant donné qu'il s'agit du maître de Dark Vador. Dans cet opus, il s'agit plus d'une introduction du personnage, qui sera plus développé dans le sixième épisode.

Comme tout le monde le sait, c'est dans cet épisode que Luke découvre que Dark Vador est son père. Il n'y a aucune surprise mais cela ne gâche en rien le visionnage du film. Cette partie du film est même amusante et il faut dire que l'on a droit à un beau combat de sabre laser entre le père et le fils (bien moins impressionnant que dans la prélogie mais en remettant le film dans son époque, cela ne dérange en aucun cas).

Les musiques sont toutes aussi bien que l'opus précédents, toujours signée John Williams. Un nouveau morceau devenu très célèbre fait apparition ; The Imperial March, qui est le thème musical par excellence de Dark Vador et qui constitue un véritable hymne galactique dont tout le monde peut siffler les premières notes, ayant ou non visionné le film.

Au niveau de la réalisation, il n'y a pas grand chose à redire si ce n'est, comme pour l'épisode IV, des effets spéciaux plus démodés et moins spectaculaires que dans la prélogie. Les enchaînements sont très bons et le ryhtme également, tout comme le jeu des acteurs, égaux à eux-mêmes.

Bref, ce deuxième épisode est un excellent film, plus sombre que le précédent et plus abouti. A voir et revoir sans modération !

F.C.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 544 fois
10 apprécient

Rcan a ajouté ce film à 16 listes L'Empire contre-attaque

Autres actions de Rcan L'Empire contre-attaque