Comment attraper un tueur en série sans le tuer ?

Avis sur L'Enjeu

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Franck Conner, un flic de San Francisco, a perdu sa femme et vit avec son fils qui le chérit énormément. Malheureusement ! Ce dernier est atteint d’une leucémie et une greffe est sa seule chance de s’en sortir. Mais pour effectuer cette opération médicale, Franck doit trouver un donneur. Et le seul donneur que ce dernier ait pu trouver dans sa ville est Peter McCabe, un sadique tueur en série. Comme le temps manque pour trouver un autre donneur, Franck organise cette opération en assurant une sécurité qui empêchera au tueur de commettre des malheurs. Mais Peter n’est pas n’importe quel tueur en série, celui-ci a toujours plus d’un tour dans son sac et trouve le moyen de s’échapper de la salle d’opération et de sillonner les couloirs de l’hôpital pour trouver la liberté. Frank le prend donc en filature afin de le rattraper et le ramener à la salle d’opération malgré le fait de devoir s’opposer à ses propres collègues puisque ces derniers veulent la peau de Peter.

Comme je viens de le résumer, on tient un film policier qui s’avère être à la fois intéressant et original par ce face-à-face inhabituel. Une bonne idée de scénario mais assez mal écrit pour accumuler un nombre assez significatif d’incohérences, surtout dans le comportement et les décisions du tueur en série. Cependant ! Cela ne m’a pas empêché d’apprécier ce film qui est bien mené sur toute sa durée avec une tension assez accrocheuse pour maintenir notre attention sur l’évolution du flic et du tueur jouant à cache-cache dans l’hôpital. Surtout qu’Andy García est pas mal du tout dans le rôle du flic, il joue sérieusement son rôle et se comporte comme un vrai flic qui est gêné dans sa situation entre le bien-être de son fils et le devoir de sa profession. Face à lui, Michael Keaton est convaincant dans la peau d’un tueur en série. Il y a pratiquement rien à dire sur son interprétation de son personnage, ce dernier a un regard de meurtrier et affiche une gueule qui ne nous rassure pas.

Michael campe un méchant qui mène la danse pendant tout le film, c’est à se demander s’il y a bien moment où Andy va finir par le coincer malgré tous les obstacles qui se dressent sur sa route. L’environnement de l’hôpital et de l’extérieur sont assez bien exploités pour enrichir le film de situations tendues comme la traversée d’un pont du flic avec un médecin ayant le vertige, l’explosion de bonbonnes de gaz ou l’escapade routière dans les rues de San Francisco même si cela reste assez léger. Mais personnellement, j’ai envie dire qu’il ne faut pas prendre le film au sérieux, il est certes bourré de défauts tels qu’une fin décevante et une histoire qui met un peu de temps à se lancer mais il n’est pas ennuyeux pour autant. L’intrigue est plaisante, le casting est pas mal du tout avec la présence d'un bon Brian Cox et d’une jolie Marcia Gay Harden, la mise en scène est soignée, on ne ressent pas le moindre signe d’essoufflement et le long-métrage est alimenté continuellement en action et en nervosité assez bien foutue pendant une majeur partie de la durée de la production. Ce n’est peut-être pas le plus brillant des films de policer qu'on a pu voir jusqu'à aujourd'hui mais il m’a bien diverti. Il faut le prendre tel qu’il est, sans rien chercher d’exceptionnel. 7/10

Mat ne mourra pas !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 512 fois
9 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 8 listes L'Enjeu

Autres actions de LeTigre L'Enjeu