👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La musique comme elle n’a jamais été utilisée au cinéma.

Réalisateur de la trilogie Cornetto et du film Scott Piligrim, Edgar Wright est en voie d’être l’un des réalisateurs les plus intéressants à suivre de notre génération. Il renouvelle le cinéma d'une manière très prodigieuse. Il nous dévoile avec audace des nouveaux horizons du 7ème art. Après avoir repoussé les limites artistiques des genres tels que l'horreur, jeux vidéo des années 80 ou la SF dans la trilogie Cornetto et dans la réalisation Scott Piligrim, le cinéaste nous fait caler sur nos sièges avec sa dernière production Baby Driver en exploitant cette fois-ci un élément dont personne ne l’a jamais appliqué de cette manière auparavant : La musique.

À travers l'histoire d’un jeune homme du nom de Baby souhaitant cesser ses activités criminelles après avoir trouvé l’amour malgré les menaces de son employeur, le cinéaste nous fait vivre une nouvelle expérience cinématographique dont il peut en être fier avec une maîtrise de réalisation et une application de musiques impeccables. Le cinéaste a sélectionné des morceaux qui tuent et qui nous envoient valser pour notre plus grand plaisir. En s'inspirant de chaque morceau composé composé de sons très prenant, il écrit son scénario avec tout le soin qu'il pouvait apporter pour exploiter les musiques le mieux qu'il pouvait tout en faisant défiler des scènes qui nous harpent sans la moindre difficulté. Chaque morceau correspond à un sentiment ou une expression du personnage principal campé par un brillant Ansel Elgort vu dans la franchise Divergente. Ce dernier ne joue pas son personnage, il le vit carrément tout en s'éclatant. Il donne bien l'impression d'avoir la musique dans la peau.

À ses côtés, on a une charmante Lily James apportant de la joie dans le rôle d’une serveuse qui fait chavirer le cœur du héros. Du côté des criminels, Kevin Spacey a une parfaite allure d’un gangster des temps modernes, Jamie Foxx se la pète grave dans le rôle d’un truand impitoyable et limite taré, Jon Hamm a une gueule montrant qu’il aime bien jouer les durs à cuire et Eiza González est d’une beauté qui fait plaisir à voir. En plus d’un casting se synchronisant à chaque changement de son lors des musiques et dans l’exécution de leurs agissements, le réalisateur m’a fait connaitre une sensation que je n’ai jamais ressentie jusqu'à maintenant par une mise en scène et un montage aussi bien travaillés et étudiés que ceux de ses précédents longs-métrages.

J’ai été incroyablement bluffé par la manière comme des morceaux tels que Brighton Rock de Queen ou Never Gonna Give You Up de Barry White racontent l’histoire du film. Chaque changement de situation donne droit à un changement de sonorité s'effectuant d'une seconde à l'autre, près avec des bruitages faisant trembler la salle. Il n’y a pas un seul moment de la production où on peut être privé de musiques. De plus, Edgar a tourné des scènes de course-poursuite routière de haute qualité avec des manœuvres de bagnoles professionnellement bien exécutées. Ça roule à plein pot, ça fait vroum sans relâche et on fait terriblement crisper les pneus, exactement de la même manière que la franchise Fast & Furious.

Sans oublier des scènes de fusillade nerveuses et décoiffantes. C’est aussi bien cadré que les scènes de combat dans Le dernier pub avant la fin du monde ou ceux de Scott Piligrim. On suit l’évolution du personnage principal par une caméra très bien positionnée pendant toute la production, sans une seule saccade. Bref, Edgar Wright est un réalisateur exemplaire et doté d’une virtuosité unique. Cela se voit très bien dans sa dernière réalisation qui m’a bien fait couper le souffle. On peut déguster de l'humour bien potache comme on l'a pu sentir dans ses films. Un long-métrage très électrisant et donnant une nouvelle définition du mot fun. Une réalisation digne de la pop culture. 8/10


Tequila !

il y a 5 ans

56 j'aime

9 commentaires

Baby Driver
Behind_the_Mask
9
Baby Driver

A million miles away

Hey Baby, Tu sais qu'Edgar Wright, ton réalisateur, vient de te hisser comme l'un des meilleurs souvenirs de cette année 2017 ? Et cela dès les quinze premières minutes de Baby Driver ? Bon, c'est...

Lire la critique

il y a 5 ans

133 j'aime

31

Baby Driver
Sullyv4ռ
9
Baby Driver

♪ Was he slow ? ♬

Je suis allé voir Baby Driver hier soir et je suis sorti du cinéma des étoiles pleins les yeux, pas d'émerveillement comme pour La La Land, plutôt le sourire jusqu'aux oreilles ! Cette critique sera...

Lire la critique

il y a 5 ans

98 j'aime

30

Baby Driver
Marvellous
9
Baby Driver

10 choses que je n'ai pas faîtes en regardant BABY DRIVER

(La cinquième va vous surprendre!) 1.Je n'ai assurément pas regardé mon portable. Pourquoi ? Parce que BABY DRIVER est un film ultra rythmé, sans temps mort, et vraiment divertissant. De là à dire...

Lire la critique

il y a 5 ans

98 j'aime

47

Baby Driver
LeTigre
8
Baby Driver

La musique comme elle n’a jamais été utilisée au cinéma.

Réalisateur de la trilogie Cornetto et du film Scott Piligrim, Edgar Wright est en voie d’être l’un des réalisateurs les plus intéressants à suivre de notre génération. Il renouvelle le cinéma d'une...

Lire la critique

il y a 5 ans

56 j'aime

9

Logan
LeTigre
8
Logan

L'adieu mortel du mutant le plus emblématique de la franchise X-Men. 

Suite à la grande satisfaction publique de la réalisation Wolverine : Le combat de l'immortel, le réalisateur James Mangold s'est engagé, sans la moindre hésitation, à mettre en œuvre un nouveau...

Lire la critique

il y a plus d’un an

52 j'aime

13

Mad Max - Fury Road
LeTigre
9

Une nouvelle injustice à régler pour notre justicier Australien !

Un quatrième opus de la saga Mad Max ? Après trente d’absence sur le grand écran ? Personne n'aurait cru ça et pourtant, Cette information a bien été confirmée par de nombreux sites sur Internet...

Lire la critique

il y a 2 ans

51 j'aime

13