Bande-annonce
Affiche L'Épouvantail

L'Épouvantail

(1973)

Scarecrow

12345678910
Quand ?
7.6
  1. 1
  2. 2
  3. 6
  4. 19
  5. 75
  6. 183
  7. 543
  8. 650
  9. 217
  10. 75
  • 1.8K
  • 196
  • 2.4K

Au début des années 1970, Max sort de prison, où il a purgé une longue peine pour violences aggravées. Alors qu'il fait de l'auto-stop, il rencontre Lion, qui a passé cinq ans dans la marine, abandonnant sa compagne enceinte. Entre Max le casseur et Lion l'idéaliste naît une indéfectible amitié....

Casting : acteurs principauxL'Épouvantail
Casting complet du film L'Épouvantail
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Épouvantail
VS
Avatar Sergent_Pepper
8
“For every car there is dirt.”

Dès le premier plan fixe, où Gene Hackman passe à grand peine une barrière de fils barbelés pour rejoindre la route et devenir le concurrent en autostop d’Al Pacino, l’univers est placé. Prologue programmatique, il annonce une route infinie sous une lumière à la fois dorée et désenchantée, le lien puissant qui va unir ces deux hommes si différents que seul le statut social peut réunir, entre tendresse et désespoir. Road movie sans voiture, L’épouvantail explore cette Amérique anti glamour, où...

49 6
Retournez à la case prison

J'aime bien les films des années 70 qui traitent de la société américaine en plein déclin. "Vanishing Point" ou "Easy Rider" en sont de parfaits exemples. Mais ce qui m'a manqué ici, c'est un prétexte. Ou plutôt une petite histoire qui permette de montrer cette société en arrière plan. En effet, "Scarecrow" est bien trop frontal, bien trop premier degré. IL en résulte un combat impossible et de là, par conséquence, une certaine forme de misérabilisme. Il n'y aurait pas de belles scènes... Lire la critique de L'Épouvantail

5
Critiques : avis d'internautes (27)
L'Épouvantail
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les corbeaux se marrent

Très beau road movie d'amitié entre deux jeunes géants du cinéma que tout oppose pour mieux les réunir, sorte de variation optimiste de l'errance intime d'un Macadam Cowboy pris côté asphalte. Al Pacino est Lionel dit Lion, un rôle de cigale unique dans sa carrière, un jeune, espiègle et innocent drôle d'oiseau qui n'a que le rire et l'absurde pour seule thérapie, et se pose au creux des mains... Lire l'avis à propos de L'Épouvantail

46 5
Avatar drélium
8
drélium ·
As long as there’s life, there’s hope

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Doit-on en conclure, pour autant, que seul le désespoir est permis pour ceux qui appartiennent à la non vie (sociale, familiale, etc.) ? Avec Scarecrow, palme d'or 1973 et pépite cinématographique un peu vite oubliée, Jerry Schatzberg se penche sur la question et pousse un cri d'alarme en forme de conte désabusé, de fable sociale au goût... Lire la critique de L'Épouvantail

29 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·
Critique de L'Épouvantail par limma

Après Panique à Needle Park sur les rêves perdus de la jeune génération et leur lente dérive, ce sera la rencontre de deux antagonistes réunis pour un même projet à défaut d'autre chose, et leur volonté à prendre leur vie en main malgré un passé chaotique. A contre-pied de certains films où le road movie est synonyme de liberté et de conquête, Jerry Schatzberg opte... Lire la critique de L'Épouvantail

24 10
Avatar limma
8
limma ·
L'espoir fait vivre

L'Épouvantail met en scène le road-movie tantôt comique, tantôt pathétique et quelquefois très dur de deux paumés de la vie. Malheureusement, on a du mal à s'attacher vraiment à ces deux personnages dont les efforts pour améliorer leur situation sont constamment gâchés par leur comportement impulsif et immature, ceux-ci donnant toujours l'impression de donner le bâton pour se faire battre et... Lire la critique de L'Épouvantail

4
Avatar Libellool
6
Libellool ·
Découverte
Critique de L'Épouvantail par Kalian

Max et Lion, deux vagabonds, se rencontrent au bord d'une route. L'un, colérique, monomaniaque et tout juste sorti de prison, veut ouvrir une entreprise de lavage de voiture à Pittsburgh. L'autre, qui se sert de l'humour comme moyen de survie, a décidé de revoir sa famille, qu'il a abandonnée avant même la naissance de son enfant pour prendre la mer. Ils décident de faire un bout de chemin... Lire la critique de L'Épouvantail

31 3
Avatar Kalian
8
Kalian ·
Toutes les critiques du film L'Épouvantail (27)
Bande-annonce L'Épouvantail