Je serai le juge et je serai le jury, dit Fury, le rusé compère...

Avis sur L'Été meurtrier

Avatar Lo. mel
Critique publiée par le

Tiré du très bon roman de Sébastien Japrisot, L'été meurtrier est un excellent exemple d'adaptation cinématographique réussie.
Ce film marque. Il m'a marqué adolescent, la première fois que je le voyais, et il m'a marqué en le revoyant des années plus tard. J'aime le regarder régulièrement..

Le scénario ne se permet que quelques simplifications et ellipses par rapport au roman dont il est inspiré, il en conserve sa savoureuse complexité en s'affranchissant des détails que le passage à l'écran aurait rendu obscurs.

L'histoire se déroule dans un village provençal, pendant les années 70. Il s'y entremêle histoires de familles, vengeance, passion amoureuse pour un rendu étonnament réaliste, sans jamais tomber dans la niaiserie et la facilité.

Ce film offre une caricature légère et ciselée de la vie d'un village ordinaire, où se côtoient avec plus ou moins de cordialité des personnages souvent hauts en couleurs.

Les personnages d'ailleurs, parlons-en. Les deux pilliers du film sont évidemment Florimond dit Pin-Pon, interprété par Alain Souchon et la jeune femme qu'il aime, surnommée "Elle", belle, superficielle, manipulatrice et torturée, rôle magistralement interprété par mademoiselle Isabelle Adjani.
Souchon naïf, passionné, déboussolé et touchant, dans ce rôle qui finalement, lui colle à la peau. Adjani joue juste, Adjani joue bien : son personnage, complexe, haïssable mais attachant, composé sans carence se voit sublimé par une prestation sans fausse note.

Drôle, malsain, émouvant, incomparable, ce film est à l'image de la passion qu'il décrit.

Un film populaire, mais un excellent film populaire qui n'a à souffrir d'aucun complexe.

A voir absolument, si ce n'est déjà fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1130 fois
6 apprécient

Autres actions de Lo. mel L'Été meurtrier