Affiche L'Heure suprême

Critiques de L'Heure suprême

Film de (1927)

Deviendrais-je une lopette ?!

Mais enfin, ce film est une matrice de la romance mimi-c'est-beau-l'amour-et-la-lumière-tu-la-vois-tout-là-haut. Ici est atteint la surpuissance du fleur bleue malheureusement pour mon orgueil de bourrin, tellement pur, subtilement développé, parfaitement mis en scène et remarquablement interprété qu'il n'y a rien à faire, ça vous prend aux tripes. Les cartons sont d'une rare puissance... Lire la critique de L'Heure suprême

48 25
Avatar drélium
10
drélium ·

L'amour fou au delà de la misère

Quelques notes de "La Marseillaise" pour ouvrir le film puis l'on découvre deux vies différentes, celle de la jeune Diane qui vit dans la misère et se fait maltraiter par sa grande sœur et celle de Chico, rêvant d'être nettoyeur de rue alors qu'il n'est qu'égoutier. Deux vies qui vont finir par se rencontrer... Frank Borzage nous emmène et nous transporte dans un Paris d'avant-guerre, d'abord... Lire l'avis à propos de L'Heure suprême

28 3
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Critique de L'Heure suprême par raisin_ver

Film d'amour et d'espoir superbe porté par un duo d'acteurs sensationnel, le beau Charles Farrell et la divine, l'inoubliable Janet Gaynor au visage d'ange. Deux éclaireurs éclairés soulignant au passage toute sa beauté dans leurs superbes critiques. Deux grandes parties constituent ce chef-d'œuvre (appelons un chat un chat), la première sur la naissance de la relation entre Diane et Chico,... Lire l'avis à propos de L'Heure suprême

27 1
Avatar raisin_ver
10
raisin_ver ·

L'amour dans l'âme

L'Heure suprême pourrait être la face B de l'Aurore. Janet Gaynor obtient le premier oscar de la meilleure actrice de l'histoire pour ces deux films. Deux films qu'elle a tourné en même temps, l'un la nuit, l'autre le jour ! Tous deux productions de la Fox, le premier a permis de renflouer le studio de l'échec du second, la venue de Murnau aux Amériques coûtant deux bras (et sûrement aussi les... Lire l'avis à propos de L'Heure suprême

31 39
Avatar Pruneau
9
Pruneau ·

Objectif Lune

Un superbe film de Borzage, encore ! Mélo magnifique, film de guerre, histoire d'amour, tragédie, tout ça en même temps, avec Janet Gaynor par dessus, par dessous, comme elle veut... Vous ai-je déjà dit que Janet Gaynor était la plus belle femme du monde ? Charles Farrell s'en sort très bien lui aussi. Il a un peu un physique de jeune premier d'aujourd'hui; une coiffure qu'il ne partage... Lire la critique de L'Heure suprême

49 69
Avatar Torpenn
10
Torpenn ·

God only shows

Sur bien des points, L’heure suprême est une variation de ce que sera L’isolé : un couple improbable, mal assorti et pour lequel l’amour est tout sauf une évidence, des petites gens à la marge, le rôle prépondérant de la guerre. La différence est celle du ton et des moyens mis en œuvre. L’heure Suprême est... Lire l'avis à propos de L'Heure suprême

14 4
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Paradis terrestre

L’heure suprême fait partie de ces films qui te donnent envie de croire que l’utopie est possible, qu'un septième ciel est accessible, qu'une fatalité heureuse est inévitable. Tu gonfles tes poumons, essuies tes petites larmes, et pendant un moment tu crois que toi aussi tu vas l’avoir ton appartement dans les étoiles. Et pendant ce moment, jamais tu vas te rendre compte que tout ça c’est des... Lire la critique de L'Heure suprême

24 15
Avatar Melly
10
Melly ·

Critique de L'Heure suprême par Sasory

Superbe film muet. Une histoire d'amour absolument magnifique, entre deux personnes qui au départ n'avait rien en commun, qui ne voulaient même pas être ensemble, et que le destin a finalement réuni, pour le meilleur et pour le pire (dit comme ça ça fait cliché mais bon, c'est magnifique) et le pire est la guerre, la 1ere guerre mondial emporte au front notre personnage principal, et la on est... Lire l'avis à propos de L'Heure suprême

11
Avatar Sasory
8
Sasory ·

L'hymne à l'amour

Ah l’amour, l’amour, l’amour ! Waouh, quelle claque ! Quel souffle ! Quelle force ! Un film d’amour de 1927, c’est dingue la force du muet, quand même ! Le noir et blanc, l’éclairage, le jeu expressif des acteurs, les décors, la mise en scène, tout concourt à donner à ce film une beauté quasi mystique. Magique. Et une force émotionnelle considérable ! On part des bas... Lire la critique de L'Heure suprême

6 9
Avatar Roinron
8
Roinron ·

Les rues de Paris

Venu au cinéma muet avec la magie de Frank Borzage et le charme de Janet Gaynor, c’est avec un très naturel enthousiasme que je m’installai devant « Seventh Heaven », tourné en 1927 avec les mêmes comédiens que « Street Angel », qui le suivra en 1928. Dès le début, on retrouve des personnages similaires. Diane (Janet Gaynor) vit seule avec sa sœur, interprétée par Gladys Brockwell,... Lire l'avis à propos de L'Heure suprême

6 7
Avatar Aramis
7
Aramis ·