👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Une statuette volée dans un musée parisien, et voilà Adrien, soldat permissionnaire, dans de rebondissantes aventures. Le ton est donné dès les premières scènes : rythme très rapide, aventures et humour, Jean-Paul Belmondo et Françoise Dorléac.
Et Tintin. Car le film est rempli de références à différentes aventures du célèbre reporter belge. Des références assumées et respectueuses, mais pas que : il ne s'agit pas seulement d'un jeu de références un peu vide. Tout, dans le scénario et même la réalisation, est inspiré par les BD d'Hergé. Avec une absence totale de réalisme qui ne gêne pas un instant mais qui correspnod bien à l'ambiance générale du film.
Le rythme ne faiblit jamais. L'action rebondit dans tous les sens, et Belmondo aussi. L'acteur dégage un formidable charisme, avec sa belle gueule de jeune premier brut de décoffrage. Face à lui, Françoise Dorléac est à la fois belle, irrésistible et gentiment insupportable avec ses caprices de jeune fille gâtée. A noter aussi le petit rôle tenu par Daniel Ceccaldi, en policier incompétent, le clope éternellement vissé au bec.
Le film est toujours en mouvement, mais sans jamais être violent. L'humour n'est jamais vulgaire. L'exotisme est bien sûr présent avec les sublimes paysages du Brésil (on s'enfonce d'ailleurs de plus en plus dans le pays : de Rio vers Brasilia puis vers l'immense fleuve).
L'exemple du spectacle pour toute la famille.
SanFelice
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Films d'arbre(s), "Nous devons préparer l'arrivée de Gozer" (films 2021) et Cycle Belmondo

il y a 9 ans

39 j'aime

7 commentaires

L'Homme de Rio
SanFelice
8

Tintin au Brésil

Une statuette volée dans un musée parisien, et voilà Adrien, soldat permissionnaire, dans de rebondissantes aventures. Le ton est donné dès les premières scènes : rythme très rapide, aventures et...

Lire la critique

il y a 9 ans

39 j'aime

7

L'Homme de Rio
Ugly
8

Première grande aventure made in France

Lors de la sortie de L'Homme de Rio sur les écrans français en 1964, Philippe De Broca vient d'inventer un nouveau genre : la comédie d'aventure. C'est en effet un prototype du film d'aventure mené...

Lire la critique

il y a 3 ans

33 j'aime

10

L'Homme de Rio
-Marc-
8

Les tribulations d'un indien dans le Mato Grosso

Tintin...pardon, Bebel est pressé. Il court, il plonge, il saute, il rebondit, il fonce. Il a de bonnes raisons, Bebel. Deux nervis à la mine patibulaire et au regard d'acier viennent de lui...

Lire la critique

il y a 9 ans

18 j'aime

2

Starship Troopers
SanFelice
7

La mère de toutes les guerres

Quand on voit ce film de nos jours, après le 11 septembre et après les mensonges justifiant l'intervention en Irak, on se dit que Verhoeven a très bien cerné l'idéologie américaine. L'histoire n'a...

Lire la critique

il y a 9 ans

251 j'aime

50

Gravity
SanFelice
5
Gravity

L'ultime front tiède

Au moment de noter Gravity, me voilà bien embêté. Il y a dans ce film de fort bons aspects, mais aussi de forts mauvais. Pour faire simple, autant le début est très beau, autant la fin est ridicule...

Lire la critique

il y a 8 ans

211 j'aime

20

Chernobyl
SanFelice
9
Chernobyl

What is the cost of lies ?

Voilà une série HBO qui est sans doute un des événements de l’année, avec son ambiance apocalyptique, ses flammes, ses milliers de morts, ses enjeux politiques, etc. Mais ici, pas de dragons ni de...

Lire la critique

il y a 3 ans

205 j'aime

31