Bienvenue à Lago.

Avis sur L'Homme des hautes plaines

Avatar Winandus
Critique publiée par le

Solitaire, comme toujours, Clint Eastwood apparaît au loin sur son cheval au trot,et se rapproche petit à petit de la caméra. Barbe apparente, les yeux plissés à cause du soleil, ou d'une myopie détectée trop tard par son ophtalmologiste, il avance lentement vers une petite ville côtière de l'Amérique de l'Ouest, Lago. Sans raison apparente, il décide de siéger ici quelques temps et voit son séjour perturbé par la quête de vengeance de trois criminels qui feront bientôt leur retour à Lago. Les habitants de cette petite ville, plus lâches et mystérieux les uns que les autres, vont compter sur lui pour les défendre. Heureusement, une fois de plus notre cher Clint est l'homme de la situation. Dans un style différent cette fois, son personnage paraît plus froid, moins humain, seulement intéressé par l'argent. Avec une attitude tyrannique ,il va prendre les rênes de la ville afin de former les citoyens à se défendre contre l'arrivée des bandits. Mais derrière son comportement se cache quelque chose de plus profond...

Pour son troisième film derrière la caméra, Clint Eastwood reprend ici les fondamentaux que lui a inculqués Leone. Les codes du western sont bien respectés malgré parfois des éléments un peu trop exagérés, mais rien de vraiment perturbant. La bande originale est pour le coup, assez originale pour un film de ce genre; Certaines musiques, aux voix stridentes et cristallines, résonnent comme le chant des sirènes, et procurent une ambiance glacée aux scènes concernées. Le scénario quant à lui reste plutôt commun, mais reste efficace et l'on s'accroche à la trame pour ne pas la louper ( comprendront les membres de la RATP) afin de connaître certains éléments clés de l'histoire

Il ne s'agirait pas d'un western si il n'y avait pas des punchlines à gogo. Notre homme des plaines, très taciturne, n'ouvre sa bouche que pour clasher ses interlocuteurs ou pour y mettre un gros cigare. Parmi leur nombre impressionnant j'ai retenu celles-ci :

  • Tu te crois p’tet assez rapide, tu crois p’tet que tu nous vaux ?
  • Il te reste pas assez de temps à vivre pour devenir aussi rapide que moi.

Fin de citation.

  • Vous prenez vos désirs pour des réalités.
  • Ah parce que je vous désire moi?
  • Oui, et je serai ravi de vous rendre service, mais seulement de temps en temps, il faut se reposer.
  • De me rendre service ?
  • Ecoutez, revenez dans une demi-heure et je verrai ce que je peux faire pour vous."

Fin de citation.

  • Tu sais il y a deux types de personnes dans ce monde , ceux qui vont se rendre compte que cette citation n'existe pas, et ceux qui ne la liront pas.
  • Et ceux qui vont rire chef?
  • Non, eux ils n'existent pas.

En conclusion, un western pas prétentieux et pourtant très bon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 320 fois
11 apprécient · 2 n'apprécient pas

Winandus a ajouté ce film à 4 listes L'Homme des hautes plaines

Autres actions de Winandus L'Homme des hautes plaines