Avis sur

L'Île aux chiens par QuatreFromages

Avatar QuatreFromages
Critique publiée par le (modifiée le )

Prenons l'Ile au Trésor comme point de comparaison, juste sur le prétexte à la con que les deux titres se ressemblent. Le roman de Stevenson, comme le film d'Anderson, est un parangon d'aventure, avec quête, adjuvants, opposants, rebondissements, et tous les attributs du genre. Dans l'un comme dans l'autre, les protagonistes sont jeunes, à fois naïfs et résolus, leur fraîcheur fait à la fois la force et l'accessibilité du récit, qui y puise tant sa profondeur que sa simplicité apparente.
Jusqu'ici, pour arbitraire qu'elle est, la comparaison tient la route, non ?
Mais tandis que le roman de Stevenson m'a marqué profondément en me faisant voyager avec ses protagonistes, l'Ile aux
Chiens, par contre, m'a laissé spectateur impressionné - accablé même -, tenu en respect, étranger au récit. Tout est à ce point saturé de perfection formelle qu'il n'y a pas de place pour l'immersion. Anderson est un obsédé et son obsession m'obstrue les sens. Il a bouché tous les trous où auraient pu s'engouffrer mon imagination. Peut-être que si j'avais regardé le film au ralenti j'aurais pu respirer.
Mais l'œuvre n'a pas besoin de mon appréciation : comme création visuelle, comme prouesse formelle, c'est une merveille, tout comme elle brille par son inventivité et sa précision.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 100 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de QuatreFromages L'Île aux chiens