EvyNadler

de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre
Des présentations s'imposent. Qui suis-je ?
Quelqu'un qui connait Elle Fanning ? Oui. Quelqu'un que Elle Fanning connait ? Oui.
https://youtu.be/CAn5cAmpd9c?t=3m29s


Passionné de découvertes en tout genre et de Felicity Jones, je suis sur le site pour quatre raisons que je vais vous énumérer dans une joie tonitruante. Je voulais introduire cette description par un barème, mais après tout le barème, le barème, ça voulait dire on est heureux. Aznavour, 1965 mon pote.

Le cinéma est la raison principale de ma présence ici. J'ai d'abord voulu en faire un métier avec un parcours scolaire qui visait à faire de moi le nouveau Fabien Onteniente, on disait d'ailleurs de moi que j'avais exactement la même subtilité, mais ça n'a pas fonctionné. Je me suis donc rabattu sur ce que l'on pourrait appeler une "passion", pourfendeur de tous les cinémas de France avec ma carte ugc illimitée alors que je n'ai même pas assez d'argent pour me payer du café et grand acheteur sur achat-dvd-légalement.com, j'étais paré pour lui dédier ma vie sans aucune rémunération. Jean-Luc Godard disait "Le cinéma, comme la peinture, montre l'invisible.", et j'ai toujours trouvé cette citation que je viens de découvrir très révélatrice de ce que je ressens lorsque je plonge cœur baissé dans un film. Cette sensation unique qui tend à nous vider de toute substance et qui joue avec nos acquis en redessinant le monde à nos pieds. Nos sentiments refoulés, nos douleurs, nos peurs, nos doutes, nos aspirations ou nos joies sont décuplées grâce au septième art qui met le doigt sur insaisissable, l'irréel, pour en faire quelque chose de tangible, de remarquable et de nouveau, ou du moins un certain renouveau. Pourtant, je cherche ici tous les films, de toutes les époques et de tous les genres, bien au-delà du côté sentimental et quasi-archaïque que j'aime et que je vous décris. J'ai mes propres intérêts, préférences, mais ne rechigne jamais devant de nouvelles aventures en contradiction avec mes acquis et c'est ce que j'attends de mes interlocuteurs, cette curiosité bienveillante et cet émerveillement constant. Je privilégie tout de même les drames, comédies romantiques des années 30/40 et les films d'épouvante. Je suis aussi un fervent admirateur des Disney. Je collectionne tout ce qui est en rapport comme un gamin de 8 ans et demi. Isabelle Huppert ne disait-elle pas "Être rousse au cinéma, ça veut dire être ni brune, ni blonde." ? Donc à un moment donné tout est dit.

La littérature est mon deuxième amour, c'est pourquoi je me suis très vite tourné vers des études littéraires, mais voilà que je parle trop de ma vie et que je me sens acculé, j'étouffe, pourquoi pas vous dire que j'ai deux chats également et que plus jeune, j'ai refait la ligue pokemon cent fois pour avoir Mew. Quand je dis deuxième amour, je le regrette déjà car comment classifier, quantifier telle ou telle passion ? C'est comme si je vous proposais de faire des tops avec vos films préférés, vos livres préférés, vos chansons préférées, ce serait complètement infaisable, non ? J'ai un très gros penchant pour la littérature d'époque. Et souvent, lorsque je prenais un bon bain de mousse, je me posais la question : et si un jour quelqu'un me demandait ce que j'entends par littérature d'époque, que lui répondrais-je ? Oui, je me fais souvent de petites scénettes lorsque je suis seul et en proie aux réflexions les plus existentielles. Je pense que je fais référence aux merveilleuses coiffures de bals et aux apparats grandioses, aux amours impossibles mais triomphant tout de même de la fatalité, à ces femmes et ces hommes apprêtés qui se voient en secret pour s'échanger quelques baisers fugaces. D'accord, un mélange de Jane Austen et de Shakespeare. Ce que je veux dire par "littérature d'époque", ce sont ces rêves immuables en littérature qui traversent les âges. Je veux sentir tout le poids des sacrifices de tel ou tel roman du moyen-âge, m'accaparer les superbes jardins du XVIIe siècle, me ronger les sangs pour tous les desseins sentimentaux de l'époque victorienne... Si ma tolérance pour tous les types de cinéma est infinie, j'ai très peu d'attirance en revanche pour la littérature contemporaine - et j'attends justement de ce site qu'il m'ouvre les portes d'un monde qui me rebute franchement. Assez vieux jeu, le garçon.

La troisième raison pour laquelle je suis présent parmi vous, et pas des moindres, est la musique. Ceux qui me connaissent et qui lisent ma description depuis le départ se diront évidemment que je me prends un peu trop au sérieux. J'essaie pourtant de distiller un peu d'humour de temps en temps, histoire de ne pas vous perdre, mais il faut bien passer par cette étape harassante pour faire connaissance. Ceux qui me connaissent savent aussi que je suis capable d'écouter les pires succès commerciaux. Comment s'en défendre, et comment vous faire croire que je n'écoute que des artistes dont on peut faire l'éloge en toute situation ? D'accord, j'aime énormément Julie Zenatti. Et la variété, et les rappeuses américaines. Là vous allez me dire, Evy, on s'attendait à pire. Disons que c'est la partie visible de l'iceberg, je dirais même la seule et l'unique que je me permets de montrer. Faire son coming out, quelle source de stress ! Fort heureusement, la majorité de mes écoutes sont dédiées à de petites chanteuses pop, trip hop, folk et soul qui font de moi le plus heureux des auditeurs. J'écoute parfois des hommes, surtout des mélodies lentes et des pays du nord comme l'Islande avec le groupe Bang Gang, ou de grandes figures de la musique. J'aime tout particulièrement le piano, le plus bel instrument pour s'extraire du monde. "Nadler" vient d'une chanteuse, Marissa Nadler, qui représente parfaitement ce que fait la musique sur moi. Une sorte de mélancolie douce et passive qui me tord le cœur et me retranche sur mon lit en position fœtus, ou en pleine forêt, à la tombée de la nuit, lorsque des femmes aux mœurs tout à fait originales viennent profiter de gros séquoias. J'ai, même s'il m'arrive d'écouter des bêtises infâmes (non, je n'assumerai finalement jamais), peu de gens dans mon entourage qui partagent mes goûts musicaux, ceux-ci étant trop ciblés et clivent les débats de manière générale, je ne m'attends donc pas à étoffer ce pan là grâce à SensCritique. Cependant, j'espère vous faire découvrir mon monde, ce qui serait, je le reconnais, une petite fierté pas désagréable ! Pourquoi pas, également, en apprendre un peu plus sur les jeux vidéos, que je ne côtoie plus depuis mes années lycée, contrairement aux mangas (papier/animé), dont je reste un fidèle adepte.

Le quatrième et dernier point est très simple et fait référence aux trois raisons déjà abordées. J'ai une utilisation très ludique de ce site, axée sur le partage, la découverte de l'autre et la rigolade. Mes listes grivoises, voire parfois très sensuelles, sont le reflet d'un exutoire certain et d'une admiration sans limite pour les actrices (les jaloux diront les femmes en général, et ils n'auront pas tort !). Un hobby, que dis-je, un travail à temps plein que je me suis découvert grâce à Kirsten Dunst et son fameux rôle de Mary Jane en 2002. Je ne prétends pas révolutionner l'internet avec mes listes, ni même en faire quelque chose d'intéressant et d'intellectuellement abouti (ça m'arrive tout de même, mais ce genre de listes passe évidemment beaucoup plus inaperçu), j'essaie simplement d'amuser, d'égayer, et de me faire plaisir en parlant de ce qui me plaît au quotidien et d'en faire quelque chose d'original et de distractif. Mes critiques suivent un peu cette philosophie, et dépendent aussi énormément de ce que j'ai envie de dire d'un film et quel ton prendre pour vous raconter ce que j'en ai pensé. Je poste toujours des annotations lorsque je n'écris pas, ce qui permet à mes abonnés de savoir ce que je pense d'un film et si je le recommande. A part de très gros coups de cœurs pour des gens (que je trouve) éminemment cultivés et dont j'admire la plume, je cherche avant tout des esprits comme le mien, rieurs et ouverts, enclins à de nouvelles turpitudes sans se prendre trop au sérieux. Tant que découverte et distraction se marieront aussi bien lors de mes visites, je resterai un fervent petit admirateur de notre jolie plate-forme. Pour finir, et je tenais à le signaler, non pas pour m'en défendre ou m'en vanter mais parce que ça peut effleurer l'esprit de certains, je lis tout ce que je "like" et consacre énormément de temps à m'intéresser aux univers de chacun. Amuser la galerie, oui, mais je ne trompe jamais sur la marchandise ! Le partage, c'est le sel de ce site et comme disait de toute façon Daniel Balavoine, "aimer est plus fort que d'être aimé". Et ça, ça c'est fort. Cyril Hanouna disait aussi "Lire, c'est refuser de mourir" mais je n'ai pas senti, présentement, le moment adéquat pour sortir cette citation qui ne tombe donc pas sous le sens.

Je vous abandonne donc avec une phrase mille fois plus forte, sans réel rapport, mais qui a bouleversé mon petit cœur tout mou en m'envoyant six pieds sous terre :

« You can't take a picture of this. It's already gone. »

(Petit PS, pour signaler que je choisis mes éclaireurs suivant deux critères, le partage et la littérature. Je prends désormais des éclaireurs qui sont férus d'une littérature qui me plait et qui me correspond, ou des éclaireurs avec qui je partage beaucoup sur la durée. Dans tous les cas, j'ai besoin que le profil soit (très) actif.)

Répartition des notes

  1. 27
  2. 57
  3. 118
  4. 210
  5. 291
  6. 479
  7. 721
  8. 741
  9. 416
  10. 161

Comparez votre collection avec EvyNadler

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Listes de EvyNadler
Sondages de EvyNadler
Critiques de EvyNadler

Dernières critiques

Bande-annonce
7.1
La flamme de sa vie

Je n'ai vu aucun film de Lee Chang-Dong, mais celui-ci me donne terriblement envie de découvrir ce cinéaste. Nous étions trois, l'un a mis 7, l'autre 9 et pour ne rien vous cacher, je comptais mettre 7 en sortant de la salle. Mais ce film me hante, littéralement. Et, fait rare, ce qui me hante n'est ni une musique, ni une mise en scène, ni une scène en particulier. Ce qui me... Lire l'avis à propos de Burning

19 6
Avatar EvyNadler
8
EvyNadler ·
Bande-annonce
7.0
Les morts passants

Je viens de voir la vidéo de quelqu'un sur Youtube, que je ne citerai pas, qui parle du film en des termes peu élogieux, et des gens dans les commentaires qui se tataient à aller voir le film et qui n'iront donc pas, parce que c'est très sensé et connu, il vaut mieux se fier à l'avis des gens plutôt qu'à son propre avis. Il y a aussi des gens qui ne comprennent pas comment on peut... Lire l'avis à propos de Guy

43 7
Avatar EvyNadler
8
EvyNadler ·
Mentions J'aime de EvyNadler

Activité récente