Délire corrosif

Avis sur L'Incinérateur de cadavres

Avatar John Irons Steel
Critique publiée par le

Ce qu´il y a de déconcertant, c´est de se retrouver face á un potentiel visuel unique, banni des écrans par excès de corrosivité bienvenue, une attaque frontale lancée dans une direction précise qui ne manquera pas d´agiter les plus endormis, mais pourquoi donc cela ?

The Cremator intitulé en France L´incinérateur de cadavres, d´ailleurs diffusé dans une édition de l´Etrange Festival, présente bien des aspects glauques et pas forcément enjolivateurs pour l´audience tcheque de l´époque, communisme oblige, qu´il ne faut surtout pas froisser, règle absolument brisée, identiquement á la vie de rêve révélée sous son grand jour dans une crise existentielle menée á crescendo.

Noir et blanc parfait pour la préparation des funérailles d´une famille en voie de disparition par un bon père á la diction suave suspecte, grand fan du dalaï lama et persuadé d´avoir du sang allemand dans ses veines. Le montage, en lui même exemplaire, s´aligne complétement dans le suivi medical du personnage, pilier unique des raccords temporels des plans oú l´on saute sans ménagement d´un endroit á un autre tout en finesse, les dialogues pourvoient á la continuité de l´action préservée de toute brutalité. Le raccord cut s´enchaîne fluidement et devient une marque de fabrique associée directement au personnage semblant se rapprocher d´un état schizophrénique bien avancé.
L´écriture affirme un parti pris dans la sphère de l´expérimental qui déroute autant le spectateur que le personnage, niché sur une autre planète, avec le concours de son interprète principal, à saluer.

Le danger émane de cette ordinaire bien égratigné qui nous assure que les psychopathes sont près de chez nous, armés et masqués sous les faciès du parfait citoyen lambda, á qui, on leur donnerait volontiers toute notre entière confiance, á commencer par partager nos repas tous les dimanches. Film dynamite déconcertant, The cremator est un objet visuel non identifié, à surveiller de très près.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 483 fois
2 apprécient

Autres actions de John Irons Steel L'Incinérateur de cadavres