Affiche L'Invasion des profanateurs

Critiques de L'Invasion des profanateurs

Film de (1978)

Le dernier roi des cosses

2e adaptation du roman de Jack Finney, après L'invasion des profanateurs de sépultures, le film abandonne la parano de la guerre froide pour un sous-texte plus psychanalytique et sociétal : la plupart des questionnements sur le remplacement des humains concerne "l'autre" dans le... Lire la critique de L'Invasion des profanateurs

7 7
Avatar gruute
7
gruute ·

The Truth is Out There.

Le récit imaginé par Jack Finney (bien que déjà pas mal influencé par The Puppet Masters de Robert Heinlein et The Day of the Triffids de John Wyndham) a ceci d'intéressant qu'il se prête facilement à diverses relectures, pouvant notamment s'ancrer dans différentes périodes et contextes. Ainsi, après l'anti-communisme et le... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

26
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·

Brooke Adams, star du parano

Seconde adaptation cinématographique (après celle de Don Siegel en 1956) du roman de Jack Finney sur les Hommes-cosse remplaçant les humains par de pâles ersatz dépourvus de sentiment. Le livre et la première adaptation avaient de forts échos de propagande mais entre les années 50 et la fin des années 70 le monde et le Cinéma ont beaucoup changé. Le film aborde un traitement plus frontal de... Lire la critique de L'Invasion des profanateurs

31 8
Avatar Plug_In_Papa
8
Plug_In_Papa ·

Une nouvelle invasion de voleurs de corps.

Après le réalisateur Don Siegel, c’est au tour du cinéaste Philip Kaufman de créer sa propre version de l’histoire du roman L'Invasion des profanateurs écrit par l’auteur Jack Finney. Le but de ce dernier est de transposer l’histoire du roman dans un contexte plus moderne, avec également l'objectif de réaliser... Lire la critique de L'Invasion des profanateurs

13 8
Avatar LeTigre
7
LeTigre ·

Critique de L'Invasion des profanateurs par Sophia

Quand on parle d’invasion extraterrestre, il y a forcément une thématique de la paranoïa assez forte, que ça soit dans The Thing, le huit clos terrifiant de John Carpenter ou bien dans les multiples adaptations du roman américain de Jack Finney de 1955. La terreur est bien la thématique choisie, plutôt que la critique de la société, bien que le choix de la ville San Francisco à une époque où les... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

8
Avatar Sophia
9
Sophia ·

Toi aussi dénonce tes voisins communistes !

Bon, plus que la version de Ferrara et je crois que j'aurai vu toutes les invasions des profanateurs de sépultures. On m'avait dit beaucoup de bien de la version de Kaufman, mais je dois dire que je suis un peu déçu et que j'ai sans doute préféré l'original. Pas que ce film-ci soit mauvais, il a un excellent casting, une musique assez flippante sans pour autant en faire trop (elle est surtout... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

5 2
Avatar Moizi
7
Moizi ·

Pas mal

Ce n'est pas ma version préférée de L'Invasion des profanateurs mais cela reste tout de même du cinéma fantastique rendement bien mené et prenant. De plus la présence de Donald Sutherland est toujours appréciable dans un film (bon ou mauvais). Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

4
Avatar AMCHI
6
AMCHI ·

"Surtout, surtout... NE VOUS ENDORMEZ PAS !"

J'ai vu ce film très jeune (7-8 ans) lors d'un passage sur M6 au début des années 90. Je me rappelle de cette fin qui m'avait tétanisé et qui me terrifie toujours autant. Très bon film de trouille et remarquable interprétation de Monsieur Donald Sutherland au passage. On y voit aussi un jeune débutant de l'époque; un certain Jeff Goldblum, qui allait se faire connaître du monde entier 8 ans... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

5 5
Avatar Julius Riggs
8
Julius Riggs ·

Ça aurait pu être très bien

Une adaptation (la seconde) du roman de Jack Finley. Ça aurait pu être très bien, mais beaucoup de choses ne vont pas. Au niveau des acteurs, si Brooke Adams est excellente, si Veronica Cartwright et Jeff Goldblum sont bons, il n'en est pas de même pour Leonard Minoy (qui n'arrive pas à se débarrasser de l'image de monsieur Spock) ni de Donald Sutherland, énervant au possible, auquel on fait... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

1
Avatar estonius
6
estonius ·

Transition vers le Totalitarisme

Un des meilleurs films avec Donald Sutherland et Brooke Adams. (Partie éditée) Alors que le film de 1955 et le roman original approuvaient la chasse-aux-sorcières anticommuniste, le film de 1978 fait autant office de suite que de remake à celui de 1955 et se concentre sur le sentiment de paranoïa face à l'invasion du quotidien par des aliens... Lire l'avis à propos de L'Invasion des profanateurs

3
Avatar darevenin
8
darevenin ·