Affiche L'Isolé

Critiques de L'Isolé

Film de (1929)

  • 1
  • 2

L'amour n'a pas d'obstacle

Élevée dans une famille pauvre, Mary subvient aux besoins des siens en vendant de la nourriture aux ouvriers de la ligne électrique et par la même occasion, rencontre Tim et Wrenn. C'est à cette période que les États-Unis entrent dans la Grande Guerre, celle qui rendra Tim infirme... Dernier film muet de Frank Borzage, Lucky Star ne fut retrouvé qu'en 1990... Lire l'avis à propos de L'Isolé

40 13
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

La bonne étoile

Borzage : un nom magique, qui pour moi évoque depuis L'Heure suprême la quintessence même du mélodrame, ces histoires fortes et naïves à la fois où le bien triomphe du mal, où le bonheur se fait jour sous le drame annoncé, où l'amour enfin, est toujours le plus fort devant la maladie ou la mort. Alors comment ne pas aimer... Lire l'avis à propos de L'Isolé

94 71
Avatar Aurea
10
Aurea ·

It's a wonderful life.

Si Borzage a été distribué si tardivement en France, c'est peut-être parce que ses films sont si typiquement américains (de même que Guitry est si typiquement français qu'il n'a jamais existé outre-Atlantique). J'entends par là un mélange de confiance et de naïveté, une fraîcheur qui exclue tout cynisme ou second degré et qui affirme haut et fort "quand on veut on peut". Tous ces ingrédients... Lire l'avis à propos de L'Isolé

32 10
Avatar bilouaustria
7
bilouaustria ·

Dance me to the bend of love

Le mélo - exercice d’équilibriste entre la mièvrerie et l’émotion à son paroxysme, a ses virtuoses, au premier rang desquels on trouvera Borzage, d’autant plus passionnant qu’il exerce dans le registre encore plus risqué du cinéma muet. Alors que les comédiens y sont généralement outranciers pour palier leur absence de langage, ou en héritage direct avec expressionnisme des... Lire la critique de L'Isolé

22 6
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Crippled avenger

Ralalalala y a rien à faire, il se passe rien mais Borzage est trop fort. Quand elle regarde sur la colline.... C'est pur comme si le film sortait d'un espace-temps où le cinéma n'était pas encore souillé du vice humain. Le sourire niais constant, tu regardes un ange et un beau gosse se laver les mains, faire un noeud dans les cheveux, écouter un disque... C'est juste beau. Comparé à un film de... Lire l'avis à propos de L'Isolé

51 11
Avatar drélium
10
drélium ·

Le fesseur suprême

Je ne sais pas si je vous ai déjà dit que Janet Gaynor était la plus belle femme du monde, mais ça semble se confirmer de plus en plus... Grâce à mademoiselle Socinien, je peux poursuivre ma série de films de Borzage avec la toute mignonne et Charles Farrell, gentil beau gars qui à le mérite de ne pas détonner face à la merveille. Je ne lui en veut presque pas d'avoir osé poser les mains sur le... Lire l'avis à propos de L'Isolé

47 41
Avatar Torpenn
9
Torpenn ·

Un homme et une femme

S'il y a bien un processus qui génère de l'émotion au cinéma c'est celui de la transfiguration. Vous savez, ces personnages qui affichent un visage ou une apparence au début de l'histoire (et sur lesquels éventuellement nous portons un jugement) et qui à la faveur d'un évènement ou tout simplement de leur maturation se révèlent finalement sous un tout autre jour. Eh bien Lucky Star,... Lire l'avis à propos de L'Isolé

15 4
Avatar Théloma
10
Théloma ·

Critique de L'Isolé par Sasory

Un chouillat déçu par ce film au vu des attentes que j'en avais. Loin d'être raté, ce film est vraiment très bon, les acteurs sont excellent, la mise en scène également, les émotions comme dans tout les Borzage passe parfaitement bien, on est touché par ces superbes acteurs, mais alors pourquoi seulement 7 (qui n'est pas une mauvaise note, et qui finalement risque d'assez rapidement ce... Lire la critique de L'Isolé

14 4
Avatar Sasory
8
Sasory ·

Mélo goodbye

Pourquoi Lucky Star est inscrit sur Sens Critique sous le titre de l'Idole, alors que dans le coffret Borzage qui vient de sortir il s'appelle l'Isolé ? J'en ai foutrement aucune idée. Et comme je m'en cogne royalement, on va opter pour Lucky Star. Pour son dernier film muet, Borzage rempile avec le duo d'acteurs Janet Gaynor-Charles Farrell (pour la troisième en deux ans) et fait dans le pur... Lire l'avis à propos de L'Isolé

13 4
Avatar Pruneau
7
Pruneau ·

Critique de L'Isolé par raisin_ver

Une grande pureté se dégage du film, comme souvent chez Frank Borzage. Les sentiments que se portent Mary et Tim tout d'abord mais aussi dans de nombreuses scènes comme celle où Tim lave les cheveux de Mary (quel érotisme !!, décidément, Borzage). Tim découvre que Mary est toute sale, elle est bien crasseuse, un peu voleuse et menteuse également. Mais c'est pas sa faute, pas non plus celle à... Lire la critique de L'Isolé

11 5
Avatar raisin_ver
9
raisin_ver ·
  • 1
  • 2