LA BELLE MÉRITE DES BAFFES.

Avis sur La Belle et la Bête

Avatar David Palacios
Critique publiée par le

Oh qu'elle est belle, Belle. Beauté diaphane qui illumine l'écran de l'éclat furtif de sa beauté éthérée. Peau porcelaine à la moue mélancolique qui jette des regards épuisés à droite, à gauche,en haut, en bas, comme si toutes ces couleurs, toutes ces robes, toutes ces fleurs, tous ces chignons, tous ces chiots débiles, toute cette débauche baroque autour d'elle, ça la fatiguait plus que nous... Juste assez de force pour poser son cul sur un lit et rêver au passé de sa bête. Ou sur un canasson ensorcelé qui fera taxi pendant tout le film. Ou sur la neige juste pour mettre en valeur le contraste éclatant du rouge de sa quatorzième robe de la journée.

Oh qu'elle est molle, Léa. C'est qu'elle s'ennuie, vous comprenez. Ce qu'elle aime, Léa, c'est les films d'auteur, les films ou l'on nous explique la vie, la vraie. Celle où l'on peut traverser l'écran avec la gueule enfarinée façon six joint dans la gueule et se retrouver adulée par un tas de cons qui crient au génie, qui exultent devant tant de sobriete(!) dans le jeu, et un sens inné de la nuance...

A quoi bon insuffler une fougue quelconque, ou un rythme à tout ça, alors qu'on peut raconter la même histoire en restant couché? A quoi bon chercher des acteurs qui croient en leur rôle, qui rentrent de plain pied dans l'histoire, quand un minimalisme prétentieux et quelques noms connus suffisent à monter le film? A quoi bon compter sur son casting quand on couvre le tout d'une myriade d'effets spéciaux?
Le cinéma français ne souffre pas d'un manque d'ambition. Le mal est bien plus grave. Car même délesté de soucis matériels, il veut encore prouver qu'il incarne une exception culturelle intellectuelle et se refuse à l'entertainment. Bouffi d'arrogance et de prétention, à l'image de ce navet multicolore, il bombe le torse mais susurre:"j'ai un cerveau, j'ai un cerveau!" Et au résultat, il n'est ni beau, ni intelligent.
Il est moche. Et il est bête.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de David Palacios La Belle et la Bête