Inédit en salles à l'exception de quelques projection épisodiques notamment au festival du film Grolandais en 2018 , La Capitale du Bruit de Stéphane Bernard, Rock Brenner et Arnaud Delecrin est pourtant une petite merveille de documenteur tourné pour 1500 euros et qui réussit l'exploit d'être à la fois crédible (et c'est rare dans ce type d'exercice), drôle et intelligent. Le film trouve la source de son inspiration des vidéos Youtube d'un collectif qui postait régulièrement en 2015 des images de personnes saoules dans les rues de Strasbourg provocant de nombreux débats sur les nuisances nocturnes de la ville. C'est en voyant la personne à l'origine de ce même collectif se réjouir de la mort d'un fêtard sur Facebook que les trois réalisateur ont eu l'idée de faire un faux documentaire dans lequel ils rencontreraient ce genre d'individu capable d'avoir des pensées aussi extrêmes.


La Capitale du Bruit raconte donc l'histoire de Robert et de sa page Facebook Je Suis Robert sur laquelle l'homme poste les preuves des nuisances nocturnes de sa bonne ville de Strasbourg comme des types qui s'engueulent, vomissent ou font trop de bruit à la sortie des bars. Robert est en croisade contre le bruit et les odeurs des fêtards et plus généralement contre la déliquescence des valeurs morales de la capitale de l'Europe.


La Capitale du Bruit est vraiment une franche et belle réussite ne serait ce que pour tenir durant 90 minutes son concept de documenteur avec force cohérence et crédibilité. Stéphane Bernard, Rock Brenner et Arnaud Delecrin réussissent une alchimie assez parfaite entre le vrai et le faux avec de nombreux intervenants de la vie nocturne Strasbourgeoise, des comédiens dont les improvisations hésitantes donne du crédit à leur véracité, des amateurs rencontrés par hasard et surtout un personnage principale construit en amont du film avec une vraie page Facebook qui va alimenter pendant plusieurs mois le spectre de l'ancien véritable collectif avec en retour nombre de commentaires haineux. Bien sûr le trait est parfois un peu trop grossier et nous ramène dans la fiction comme avec cet habitant exalté qui tire au pistolet à bille sur les alcoolos avant de proposer des muffins décorées de croix gammées à l'équipe de tournage mais globalement l'aspect documenteur est toujours assez crédible. On pensera forcément un peu à **C'est arrivé près de Chez Vou**s dont on retrouve ici quelques éléments comme l'implication de l'équipe de tournage à certains instants clefs et surtout par le fait que Robert le personnage principal n'est parfois pas très loin du tueur irresponsable du film de Bonzel et Belvaux .


Et parlons en de Robert, génialement interprété par Stéphane Bernard bluffant de naturel , le personnage est à la fois un connard magnifique symbolisant tout ces discours rétrogrades de retour à l'ordre et à la morale en regrettant toutes ces bonnes valeurs qui partent en couilles, ces justiciers un peu lâches des réseaux sociaux qui crachent leur haine dissimulés derrière leurs écrans, ses frustrés dans leurs propres vies qui semblent de fait détester les effusions de joies des autres . Mais Robert ne sera pas qu'un mec détestable en bloc et il sera parfois drôle, pathétique et touchant et peut être même que certains accents de son discours ne vous sembleront parfois pas si rétrogrades que ça. Franchement le comédien Stéphane Bernard est formidable d'autant plus lorsque l'on sait qu'il est en improvisation constante, les trois réalisateur n'ayant écrit qu'une trame générale à leur film et absolument aucun dialogue.


Et puis surtout La Capitale du Bruit est une bonne comédie avec quelques moments des plus réjouissants comme lorsque Robert se ballade dans les rues de Strasbourg pour la fête de la musique en crachant sa haine du rap, des jeunes et de la techno. Mais le moment le plus extraordinaire du film reste la longue scène du diner entre amis qui part totalement en vrille non seulement entre les convives qui se balancent leurs quatre vérités mais aussi avec l'équipe de tournage passablement bourré et prise à partie sur leurs statuts d'artistes foireux pour un délicieux jeu de massacre. Le film est assez féroce, drôle et intelligent et franchement pour peu que l'on soit sensible à cet humour noir et ce type d'exercice de style La Capitale du Bruit est un vrai bonheur.


Pour les échos parfois terrifiants qu'il donne aux discours réactionnaires de tout poil , pour la pertinence de sa forme de documenteur ultra-maitrisée, pour la performance formidable de son comédien principal Stéphane Bernard et pour sa féroce drôlerie La Capitale du Bruit est un petit film à découvrir de toute urgence.

freddyK
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2021 : Films Vus et/ou Revus

Le 2 mai 2021

4 j'aime

La Capitale du Bruit
freddyK
8

Le Bruit et l'Odeur

Inédit en salles à l'exception de quelques projection épisodiques notamment au festival du film Grolandais en 2018 , La Capitale du Bruit de Stéphane Bernard, Rock Brenner et Arnaud Delecrin est...

il y a plus d’un an

4 j'aime

La Capitale du Bruit
MistyChance
8

Wow

Sorti dans une seule salle en France, je m'attendais à pas grand chose et je me suis marrée du début à la fin. Quelques maladresses, certes, mais pour un film réalisé avec un budget de 1500€...

il y a 2 ans

3 j'aime

La Capitale du Bruit
ThierryDepinsun
7

Mitoyen immonde

À Strasbourg, et à la nuit tombée, plus personne ne peut vous entendre crier. Du moins, c’est le souhait le plus cher de Robert, qui parcourt les rues alsaciennes en quête de contenu vidéo pour...

il y a 1 an

1 j'aime

BAC Nord
freddyK
7
BAC Nord

Bac Options Polémiques

Autant le dire tout de suite je vais dans ce petit exercice critique sauter à pieds joints dans ce que je voulais pourtant dénoncer au départ. Un peu comme 95% des critiques que j'ai pu lire je...

il y a 1 an

55 j'aime

13

La Flamme
freddyK
4
La Flamme

Le Bachelourd

Nouvelle série création pseudo-originale de Canal + alors qu'elle est l'adaptation (remake) de la série américaine Burning Love, La Flamme a donc déboulé sur nos petits écrans boosté par une campagne...

il y a 2 ans

50 j'aime

5

La Meilleure version de moi-même
freddyK
7

Le Rire Malade

J'attendais énormément de La Meilleure Version de Moi-Même première série écrite, réalisée et interprétée par Blanche Gardin. Une attente d'autant plus forte que la comédienne semblait vouloir se...

il y a 1 an

36 j'aime

1