Bande-annonce
Affiche La Captive aux yeux clairs

La Captive aux yeux clairs

(1952)

The Big Sky

12345678910
Quand ?
7.5
  1. 1
  2. 0
  3. 7
  4. 11
  5. 43
  6. 137
  7. 303
  8. 282
  9. 103
  10. 42
  • 929
  • 74
  • 804

Voir La Captive aux yeux clairs dès maintenant sur

YouTube

Missouri, 1832. Jim Deakins se lie d'amitié avec Boone Caudill. En compagnie de l'oncle de ce dernier, ils se joignent à une expédition de trappeurs vers le Haut Missouri chez les Indiens Pieds-Noirs. Teal Eye, princesse indienne (Gazelle dans la version française), est présente à bord du Mandan,...

Casting : acteurs principauxLa Captive aux yeux clairs
Casting complet du film La Captive aux yeux clairs
Match des critiques
les meilleurs avis
La Captive aux yeux clairs
VS
Avatar Docteur_Jivago
8
Voyage initiatique vers le Missouri

Quatre ans après "Red River", Howard Hawks revient aux westerns avec "The Big Sky" où il nous fait suivre une expédition de trappeurs dans le Missouri dans le but de faire des échanges commerciaux avec les Indiens Pieds-Noirs. Howard Hawks signe un western assez singulier et s'éloignant des codes du genre alors en vogue à Hollywood. Il nous fait ici suivre une histoire de pionniers, d'amitié et d'amour mais aussi une histoire d'homme et celle d'un voyage initiatique. Il met notamment en scène...

38 4
Un bateau ivre.

Séduit par le titre français magnifique, La captive aux yeux clairs, bien plus beau que son homologue étasunien (The big sky) j’avais été à deux doigts, jadis, d’acheter le DVD, publié avec fracas dans l’élégante collection Ciné classics des éditions Montparnasse, dans de grands coffrets prestigieux avec, entre autres, Citizen Kane ou Nous avons gagné ce soir. Mon ange gardien m’avait retenu de faire l’emplette et je lui dois d’avoir économisé... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

4 4
Critiques : avis d'internautes (28)
La Captive aux yeux clairs
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de La Captive aux yeux clairs par Alligator

On est loin d'un scénario et d'une mise en scène à 200 à l'heure comme Hawks nous a habitué. Et ici, le sujet se prête magnifiquement à ce rythme presque nonchalant. Film odyssée (le long du Missouri me semble), voyage au cours impétueux mais qui lègue au passager quelques beaux moments de douceur, des instants apaisés, des regards énamourés sur la mère nature, sur la quiétude et la beauté des... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

4
Avatar Alligator
7
Alligator ·
Découverte
Le convoi de trappeurs

Hawks n’a fait « que » cinq westerns, mais il est parvenu à y déployer toute la diversité du genre. Après le film de convoi (Red River) et avant ceux d’une ville aux abois (Rio Bravo et El Dorado), La captive aux yeux clairs est son exploration du western pro-indien.... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

26 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·
Un long métrage attachant, à l'image de ses personnages

« La Captive aux yeux clairs » n'est pas le long métrage le plus connu ni le plus célébré d'Howard Hawks. Et pour cause, ce fut un échec commercial à sa sortie, Hawks n'en fut d'ailleurs jamais tout à fait satisfait. Pourtant je le préfère largement à « La Rivière Rouge » son premier western, quelque peu austère et brutal, alors que « la Captive aux yeux clairs » est un modèle d'harmonie et... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

13 9
Avatar Arthur Debussy
9
Arthur Debussy ·
Ode à la nature

Si on veut pinailler, on peut dire que la Captive aux yeux clairs n'est pas tout à fait un western mais plus un grand film d'aventure qui apparait comme une ode à la nature dont Hawks a su se faire le peintre passionné ; l'action se passe en effet bien avant la période classique qui va de la guerre de Sécession (1865) à la fin du XIXème siècle, à l'époque des trappeurs, c'est... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

33 32
Avatar Ugly
8
Ugly ·
Balade mouvementée sur le Missouri

Avec ce western qui s'éloigne des codes du genre, Howard Hawks signe un grand film d'aventure, ainsi qu'une ode à la nature pleine de charme. La mise en scène souvent calme surprend, notamment à cause de l'utilisation de nombreux plans contemplatifs courts ; mais également par la présence quasi-constante de l'eau et de décors boisés à l'écran, qui contrastent avec les étendues désertiques que... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

14 2
Avatar Libellool
8
Libellool ·
Toutes les critiques du film La Captive aux yeux clairs (28)
Bande-annonce La Captive aux yeux clairs
Vous pourriez également aimer...