Niflheim rising

Avis sur La Chasse

Avatar Aqualudo
Critique publiée par le

C'est peu de dire que j'attendais de voir enfin ce film. Mads Mikkelsen, je l'ai découvert à travers 4 films : Le Roi Arthur, anecdotique, Casino Royal, excellent, Valhalla rising, hypnotique et enfin le Choc des Titans où il fut le seul à porter quelque chose. Un regard, une gueule, un viking, un vrai. Mon attrait pour La Chasse était triple : retrouver cet acteur dans un rôle tragique et réaliste, dans un drame terrible, à travers le regard d'un cinéaste bien loin du tout hollywood.

La Chasse, c'est un peu de la claque que j'ai pris en visionnant il y a peu Take Shelter. Un film à l'économie de moyen, au rythme proche de notre vie ordinaire. Un regard sur nos sociétés occidentales en crise multiple, morale, économique, identitaire. Un film sur des hommes, bref, un regard aussi sur moi. Thomas Vinterberg m'a offert ce moment passionnant à travers une histoire ô combien crédible. J'ai pu lire ici et là que cette histoire d'accusation fallacieuse autour de la question ultra sensible de la pédophilie était montrée ici sans nuance. Ce film ne serait qu'un tableau manichéen où Mikkelsen serait porté en sorte de martyr digne d'une victime des chasses aux premiers chrétiens sous Néron (bouh le méchant empereur !!!). Je m'inscris en faux contre cette critique.

Ce que nous voyons ici n'est rien d'autre qu'une allégorie de nos sociétés actuelles. Manichéen ? Ces péquins trop caricaturaux ? Le sort fait au pauvre compagnon à poil pas très crédible ? Il suffit de regarder autour de nous pour avoir la réponse. On brûle en une journée ce qu'on a porté aux nues pendant des mois, sans même attendre une forme de procès ou une mise en perspective. On dézingue du Cahuzac comme on a dézingué à Outreau. L'accusé est coupable, point barre.

Ce film sans concession, glacial illustre pleinement les questionnements de nos vies faciles, oui faciles, d'Occidentaux biens au chaud dans nos crises de riches consommateurs car ici même les pauvres peuvent consommer ... Quelle place pour nos enfants ? Des êtres divinisés porteurs de tous nos espoirs, à la parole infaillible ? Quelle place pour l'amitié, pour la parole d'honneur ? Quelle place pour le jugement moral, pour le regard que l'on porte sur un fait qu'on ne connait que de rumeur ? Quelle place pour la rédemption ?
Vinterberg tape où ça fait mal : une petite ville rurale, une petite communauté qui se connait depuis l'enfance et qui explose en quelques jours avec une aisance déconcertante. Des amitiés de toujours broyées à jamais. Un Danemark riche héritier de Vikings bedonneux, alcooliques, pitoyables et qui semblent chercher dans la chasse les âmes égarées en Niflheim. Oui, les personnages sont chargés à mort ; mais attention, habitant des villes. Celui qui n'a jamais vécu un peu de temps dans un petit village, l'urbain à 100%, passera à côté d'ne vérité terrible : à titre personnel, je ne crois pas une seconde que ce qui est montré ne puisse arriver, n'importe où dans notre vieille Europe. Oui, à l'ère de la toute communication, la rumeur reste terrible. Oui, nous sommes tous des juges en puissance. Oui, je suis certain qu'un village pourrait exploser aussi vite. Le suivisme est devenue une règle ; on a toujours besoin de débusquer le mal, le truc qui cloche. Il suffit de regarder notre bonne vieille tv et de voir le succès d'émission du type "mon voisin est pire que satan, il a empiété sur mon rosier !" ou encore le fameux "un étranger bizarre s'est installé chez nous, depuis les animaux meurent !!!".

Oui il y a du cliché et aucune demi-mesure, mais nous le valons bien. Oui c'est l'atmosphère est lourde à souhait, mais c'est un beau miroir. Oui ces personnages sont désespérants de connerie gratuite, mais ça reste bien peu au regard de notre actualité trop souvent pitoyable.

Mikkelsen est envoûtant, ce Danemark oppressant et froid, ces gosses, terribles. Un film dérangeant qui triture nos tripes pour de bonnes ou mauvaises raisons, est à voir. La Chasse doit être vue, qu'elle soit appréciée ou non par la suite.

Conseil amical aux critiques parisiennes du genre "première" : faites-vous plaisir, installez-vous un an à la campagne, dans un village banal, entouré de gens normaux ... attendez un peu, devenez amis avec le voisin, faites-vous deux trois soirées cassoulet, des weekends apéros barbecue, parlez un peu politique, immigration, économie, dernière émission tv à voir, dernier film apprécié car bien couillu ...le reste viendra. Mettre une étoile à La Chasse et 2 à GI-Joe conspiration sous le prétexte "ben dans la chasse c'est pas crédible et trop manichéen"... tout est dit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 367 fois
15 apprécient

Aqualudo a ajouté ce film à 5 listes La Chasse

Autres actions de Aqualudo La Chasse