Affiche La Corruption

Critiques de La Corruption

Film de (1963)

La dérive des idéaux

On le sait, le cinéma italien excelle tout particulièrement dans l'art de la critique sociale. Quel que soit le genre utilisé (drame, comédie, etc.), le ton employé (grave ou léger), il en résulte bien souvent un propos acerbe, un portrait sans complaisance du monde qui l'entoure. Sans tutoyer l'excellence des chefs-d'œuvre en la matière (Les poings dans les poches, Le... Lire la critique de La Corruption

16
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

LA CORRUPTION de Mauro Bolognini

Mauro Bolognini signe son seizième film, et remet sur l'ouvrage son thème de prédilection: La haute bourgeoisie et ses perversions: L'argent et le sexe, ainsi que sa puissance: Par la force et la corruption. Leo corrompt son monde (écrivains de gauche et membre de jury littéraire) avec l'argent, et son fils avec le sexe quitte à sacrifier sa maîtresse. Malgré quelques sursauts Stefano sera... Lire l'avis à propos de La Corruption

4 3
Avatar littlebigxav
8
littlebigxav ·

La Corruzione

Plus que la critique de l'argent, de la corruption des mœurs et de la décadence de la société italienne des années 60, j'en retiens le trouble sensuelle, l'envie, du jeune garçon devant cette beauté interprété par l'actrice Rosanna Schiaffino ; ces échanges de regards ou l'esprit du jeune homme sombre et ne devient plus que désir brut et assouvissements de ses sens ! Lire la critique de La Corruption

2
Avatar Tzara
6
Tzara ·

Critique de La Corruption par Eric31

La Corruption (La Corruzione) est un film franco-italien réalisé par Mauro Bolognini, assisté de Jacques Baratier, écrit par Fulvio Gicca Palli, Ugo Liberatore avec la participation (non crédité) de Pier Paolo Pasolini... ce drame de mœurs met en scéne la corruption d'un jeune homme idéaliste (joué par Jacques Perrin) par son père (un immonde salopard joué par Alain Cuny) un grand éditeur... Lire l'avis à propos de La Corruption

Avatar Eric31
9
Eric31 ·

Critique de La Corruption par Gouleur

Stefano, l'héritier de la maison d'édtition de son père place la morale et la foix chrétienne au dessus de la richesse. Réflexion majeure sur une société gorgée de croissance après la guerre, "La Corruption" exalte les tentations d'une jeunesse déchirée entre idéalisme et plaisirs de vie. Le duo père( Alain Cuny) et Stefano (Jacques Perrin) est sublime d'expression de tendresse et d'aspiration... Lire l'avis à propos de La Corruption

Avatar Gouleur
7
Gouleur ·