👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Agneugneu les méchants mâles blancs qui oppriment les femmes muettes zoophiles !!

Oui J’écris cette critique relativement tardivement (par rapport à la sortie du film), tout simplement car je ne l'avais pas vu lors de sa sortie et ça ne m’intéressait pas le moins du monde, n’étant pas du tout fan du réalisateur en question.
Mais j'ai fini par céder a la curiosité et me jeta sur le premier torrent Blue-ray disponible du film Shape of Water.
Alors verdict ?
Bah c'est clairement pas ma came ça c'est sur, c'est même décevant alors que j'en attendais absolument rien.
Malgré quelques idées de mise en scène assez astucieuses et une jolie photographie, on est la face à un film à Oscar tout à fait convenu voire même grossier, qui réunit tous les points du cahier des charges du Cinéma auteur populaire avec message gaucho-progressiste en prime. Rien dans le scénario n'est particulièrement surprenant c'est du repompage de la Le Belle et la Bête version Del Toro avec un filtre Amélie Poulain. Le film narrant l'Histoire d'amour "impossible" entre une muette au QI déficient et une créature sortie des réservoirs d'eau du réacteur RBMK 4 de Tchernobyl.

De plus une chose me dérange grandement dans ce film pseudo-poétique. C'est son positionnement idéologique ultra-poussé voire même caricatural. On croirait que réalisateur et/ou le scénariste ont écrit le film comme le ferait une bobo lycéenne passionnée de fantasy inter-sectionnelle, en mode "je vais écrire un histoire d'amour fantastique pour lutter contre la patriarcat et Trump, hihi !". C'est particulièrement vrai quand on lit les critiques et avis du public et de critiques pro, en France et ailleurs, qui ne promeuvent le film que parce qu'il est progressiste et qu'il fait écho à l’élection de 2016. C'est navrant de devoir vendre un film de cette manièere. Le film est d'ailleurs d'un niais, à faire vomir d'arc-en-ciel un poney !

Pour faire court, tous les hommes sont méchants, tous les blancs sont méchants, l’héroïne est une femme muette (donc handicapée) qui tombe amoureux et baise avec une créature mi-amphibien mi-homme, sa collègue qui l'aide est une noire et son allié et colocataire est un vieil homo qui s'est fait jeté comme une merde d'un restaurant tenu par un blond raciste et homophobe !
Les méchants sont pire que méchants, ce sont des uber bad-guys cruels, misogynes qui ne jurent que la par la bible, intolérants envers les minorités non blanches (pardon racisé.es lol). Ils prennent un plaisir sadique à torturer la pauvre créature incomprise - reflet des déchets SJW qui eux aussi sont incompris - et cherchent avant tout la domination totale des autres. La famosa estremdroate chrétienne blanche qui domine l’Amérique à l'aide de l'oncle Donald et qui oppresse les poissons non-binaires et viole des muettes, hein faut l'savoir ! Le manichéisme marxiste dans son expression artistique la plus totale.

Le seul type blanc appréciable est un scientifique réellement intéressé à comprendre la créature, sauf qu'il faut ajouter que c'est un communiste infiltré avec un nom a consonance juive (doucement avec le signal-gouv j'ai rien contre les juifs hein). Si il y a au moins quelques points positifs dans cette merde SJW, c'est la photographie plutôt jolie, la reconstitution visuelles de l’époque. Egalement, les acteurs qui s'en sortent très bien. Michael Shannon est un acteur que j’apprécie beaucoup et campe malgré tout, son personnage caricatural avec solidité. Meme si cela ne rattrape pas la pauvreté de son écriture. Il est évident que j'ai pris cette "critique" sous le prisme politique (qui n'est pas obligatoire), de nombreux sites en font de même alors pourquoi pas moi ? Je pourrais très bien m'attarder sur les couleurs, les évocations visuelles mais je sentais que ce n’était pas le propos du métrage. Malgré un habillage d'auteur attirant, "La Forme de l'Eau" est une oeuvre de propagande de la machine Hollywood particulièrement poussive et militante. Un film pensé en amont pour recevoir une récompense dorée, depuis son pitch fainéant jusqu’à son époque choisie (l'Age d'Or du "Old Hollywood" idolâtré).

Mais détrompez vous, je suis loin d’être un espèce de réac vieux-con qui crache sur le méchant Hollywood pour me faire mousser, j'aime le Cinéma américain est il est arrivé maintes fois que cette Nation produise parmi les plus grand chef-d’œuvres de l'Histoire. "Shape of Water", n'en fera pas partie et sera d'abord retenu comme le reflet d'un Cinéma d'auteur moderne à son image: Muet (car ne disant rien d’intéressant sur le monde) et difforme.

Donald_Kessler
3
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

La Forme de l'eau
carolectrice
5

Shape of You

Ca fait des mois que Sens Critique nous fait baver devant cette magnifique affiche très énigmatique... alors voilà, ça y est, je l'ai vu le dernier Guillermo del Toro, j'étais allée fortuitement voir...

Lire la critique

il y a 4 ans

164 j'aime

14

La Forme de l'eau
mymp
4

Waterproot

Les quinze premières minutes augurent du pire, en mode Amélie Poulain, la revanche : ambiance désuète, images ripolinées aux teintes verdâtres, musique d’Alexandre Desplat avec accordéon de...

Lire la critique

il y a 4 ans

111 j'aime

6

La Forme de l'eau
Moizi
5

#JesuisSamson

Je suis vraiment déçu par ce film, j'adore ce que peu faire Del Toro, mais c'est sans doute celui que j'aime le moins avec Blade II. Alors ce n'est pas mauvais, il y a plein de bonnes choses dans le...

Lire la critique

il y a 4 ans

108 j'aime

7

La Forme de l'eau
Donald_Kessler
3

Agneugneu les méchants mâles blancs qui oppriment les femmes muettes zoophiles !!

Oui J’écris cette critique relativement tardivement (par rapport à la sortie du film), tout simplement car je ne l'avais pas vu lors de sa sortie et ça ne m’intéressait pas le moins du monde, n’étant...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

Black Panther
Donald_Kessler
4

We wuz kangz n wakanda farava modafaka !!

Etant un grand fan du MCU et du genre super-héro en général, j’étais évidement curieux de voire ce film, surtout après l'apparition de son personnage principal plutôt réussie dans Captain America:...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

Ultraviolet
Donald_Kessler
4
Ultraviolet

Plaisir coupable !

Milla Jovovich en tenue sexy qui déglingue à la pelle des mecs en chorégraphie kung-fu + gun dans un univers dysto ? Que demande le peuple ? Le film est une merde bien sur, mais toujours sympa à...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime