Avis sur

La Galaxie de la terreur par iGore

Avatar iGore
Critique publiée par le

Suite à la disparition d'un équipage, un vaisseau de sauvetage est envoyé sur la planète Morganthus. Les sauveteurs ne trouveront aucun survivant mais ne pourront pas s'empêcher de visiter les alentours et plus particulièrement une bien étrange pyramide géante.

Une grande part de la réputation de LA GALAXIE DE LA TERREUR provient de son matériel promotionnel et surtout son excellente affiche qui n'a d'ailleurs pas été reprise pour la jaquette du DVD, l'éditeur lui préférant un visuel bien moins aguicheur. Une affiche originale mensongère puisqu'on ne verra jamais une aussi jolie créature (je parle de l'insectoïde ailé, bien sûr !) dans toute la durée du métrage. Peu importe car LA GALAXIE DE LA TERREUR contient assez de moments forts et d'atouts dans sa manche pour être viable, une fois débarrassé de ses oripeaux commerciaux !

ALIEN de Ridley Scott fait un carton à travers le monde et c'est donc un moyen pour des producteurs avisés de suivre l'idée de l'horreur spatiale. Rien de bien neuf puisque ALIEN n'était lui-même qu'un revival plus violent et sombre d'idées déjà traitées au cinéma (surtout IT THE TERROR FROM BEYOND SPACE). Roger Corman lance alors la production de films dans la même veine et dont le premier d'entre eux sera LA GALAXIE DE LA TERREUR sur lequel un certain James Cameron s'occupe de la seconde équipe. Ce qui lui vaudra d'ailleurs d'obtenir un ticket pour l'Italie où il pourra mettre en scène PIRANHA II : LES TUEURS VOLANTS son tout premier long métrage. Derrière la caméra du réalisateur Bruce Clark, il serait bête de ne pas noter la présence de Aaron Lipstaadt. Le futur réalisateur de ANDROID, avec Klaus Kinski, tiendra d'ailleurs le même poste sur MUTANT, autre film produit par Corman qui exploitait le succès de ALIEN. En fait, de nombreux réalisateurs, scénaristes et autres intervenants du cinéma ont commencé par faire leurs armes dans les productions Roger Corman. Hormis les deux exemples déjà cités, sur le tournage de LA GALAXIE DE LA TERREUR se croisent Tony Randel (futur réalisateur de HELLRAISER II), Bill Paxton non crédité donne un coup de main (acteur et réalisateur de EMPRISE), Alec Gillis (STARSHIP TROOPERS...) ou les frères Skotak, Dennis et Robert, devenus depuis des spécialistes reconnus des effets spéciaux (TERMINATOR 2, ABYSS...).

Devant la caméra, tout le monde pourra reconnaître Robert Englund avant que celui-ci ne devienne une icône du cinéma fantastique en interprétant Freddy Krueger dans la série des FREDDY. Ou alors une Erin Moran ayant mûri bien après son rôle le plus connu, à savoir la sœur de Richie Cunningham dans HAPPY DAYS. Celui qui interprète un soldat aux méthodes expéditives n'est autre qu'un certain Zalman King qui s'est reconverti dans le cinéma érotique "chic" en signant, entre autres, le scénario de 9 SEMAINES ½ ou en mettant en scène toujours Mickey Rourke dans L'ORCHIDEE SAUVAGE. Si tout cela ne vous donne pas envie de voir LA GALAXIE DE LA TERREUR, c'est à n'y rien comprendre !

Au-delà de l'aspect anecdotique de tout ce petit monde devant et derrière la caméra, LA GALAXIE DE LA TERREUR est une bonne série B qui ne va pas perdre trop de temps en palabres. Voir à cet effet le décollage du vaisseau de sauvetage piloté par un capitaine limite psycho puis son saut dans l'espace ! Une fois sur la planète, le récit enfile les séquences de recherches se terminant assez souvent par la mise à mort de l'un des membres de l'équipe. Et dans le genre, il y a pas mal de passages mémorables et bien gores comme il se doit ! L'une de ces séquences alliant même le sexe à l'horreur avec le déshabillage gluant et le viol de Taaffe O'Connell par un ver géant alors que que celle-ci avait bien précisé quelques minutes auparavant qu'elle haïssait ces petites bestioles ! Ou dans le genre inoubliable, il y a la solution bien violente trouvée par l'un des membres de l'équipe (Sid Haig) lorsqu'un morceau de cristal rampe sous la peau de son bras... Nous ne sommes pas là pour vous raconter les horreurs servies, parfois de façon un peu trop classique, dans LA GALAXIE DE LA TERREUR et nous n'allons donc pas en faire l'inventaire !

L'influence d'ALIEN est présente dans le film, c'est indéniable, mais ceux qui auront vu EVENT HORIZON ou le soporifique SPHERE seront en terrain connu. Deux films dont l'idée principale provient d'ailleurs de PLANETE INTERDITE, l'un des classiques indémodables de la science-fiction des années 50. Le scénario de LA GALAXIE DE LA TERREUR n'est pas pour autant une réussite dans le genre puisque tout le concept n'existe que pour accumuler les séquences horribles précédées d'un semblant de suspense. Le film contient tout de même une pirouette finale inattendue à même de laisser tous les spectateurs dans de longues réflexions sur ce que pouvaient consommer les deux scénaristes lors de l'écriture du scénario. Mais pourquoi pas, après tout, car rien n'est plus énervant que de deviner la fin d'un film. Ici, c'est assez difficile et même après plusieurs visions, il faut bien le dire, la solution adoptée par LA GALAXIE DE LA TERREUR reste bien surprenante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1046 fois
12 apprécient

Autres actions de iGore La Galaxie de la terreur