On dit pas Star Wars, on dit La Guerre des Etoiles.

Avis sur La Guerre des étoiles

Avatar villou
Critique publiée par le

Parce qu'avant qu'on arrête de traduire les films c'était La Guerre des Etoiles.

Ce film s'est placé comme un phénomène à part entière. En 1977 il y avait des queues devant les cinémas comme on en avait jamais vu. Ce film a fédéré les foules et a su apporter de la crédibilité à un genre qui n'en avait pas.

La science fiction, à l'époque, c'était une vaste blague. Mais quand la Guerre des Etoiles est arrivé, les choses ont changé. D'abord parce que Lucas a repris les traditions scénaristiques de ce qui marche à tous les coups: les histoires de la chevalerie classique.

-Une princesse prisonniére.
-Un héros bouseux.
-Un méchant totalitaire assoiffé de pouvoir.
-Un château fort.
-Des combats à l'épées.
-La lutte du bien contre le mal.
-Des liens familiaux complexes (dans le sens complexe à vivre, c'est un tourment pour le héros).
-Une quête identitaire.

Il a eut l'ingéniosité de rajouter une touche humoristique par le biais des 2 robots qui ne sont autre que les Laurel et Hardy de l'espace. Ce qui apporte une once de légèreté à une histoire qui sinon ce serait trop prise au sérieux.

Mais La Guerre des Etoiles, c'est aussi le totalitarisme de la guerre de 39, chose encore relativement fraîche dans l'esprit du public à l'époque.

Mais aussi, c'est la genèse, la bible, la religion. Un sauveur (orphelin) qui vient pour vaincre le mal. Seulement celui-ci ne marche pas sur l'eau, mais dans le ciel. Mais ce n'est pas seulement un homme, mais une lumière, car le choix du prénom non plus n'est pas anodin. Luke, racine étymologique de Lux, Lucis.
De son côté, Vador incarne le mal, le noir, c'est Lucifer. Et on reconnait facilement son identité par son côté fourbe et manipulateur. Il est d'ailleurs indispensable que le mal soit présent pour que le bien puisse vaincre. Et dans ce cas, Palpatine n'est autre que Dieu lui même. Celui qui est au dessus des autres mais qui reste indéfinissable, insaisissable. On rajoute le Faucon Millenium en forme de E (lettre qui représente l'esprit de Dieu) et la boucle est bouclée.

Et puis surtout, la Guerre des Etoiles, c'est du grand spectacle à budget énorme, et ça se voit à l'écran.
C'est un des premiers films à effets spéciaux et visuels dont ce sera l'argument de vente principal.

Donc tout ceci, fut savamment dosé, calculé et proposé aux spectateurs sous des dessous de grand spectacle.

Lucas, sans le savoir, avait commencé la construction d'un mythe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 522 fois
25 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de villou La Guerre des étoiles