J'aime pas les films catastrophes.... mais ça, j'aime bien.

Avis sur La Guerre des mondes

Avatar Mad Dog
Critique publiée par le

Ce film fait partie de mon "rattrapage culturel" édition "C'est sûrement de la merde, mais il faut bien essayer"

Scénario :
C'est l'histoire de Tom Cruise qui est divorcé, grutier et qui connait tellement bien ses droits syndicaux qu'il peut faire chier son contremaître. (Dans ta face !) Ce week-end deux tuiles lui tombent dessus : il a la garde de ses gosses avec lesquels le courant ne passe pas et les extra-terrestres ont décidés d'envahir la Terre et de tuer tout le monde.

Et à partir de là, ça ne devient plus drôle du tout.

En tant que sujet d'étude :

"La Guerre des mondes" est le film que je m'étais donné pour analyser "les films post-onze septembre." Et putain, c'était vraiment un choix ultra-pertinant !

Le parti pris du film est clair : retranscrire la peur et les sentiments d'effroi des américains lors du 11 septembre 2001. Seulement, difficile de créer de la surprise et de l'incompréhension, étant donné que les faits ont les connait bien. Du coup, Spielberg plonge une famille banale dans une attaque d'extra-terrestre inspiré de ceux du roman d'H.G. Wells La guerre des mondes (leur forme est la même, leur menace est identique et leur fin aussi abrupte.)

Le film prend le point de vue de la fourmi attaquée par des humains : les monstres sont rarement montrés vus de dessus, jamais nommés, seule l'impression de menace et d'incompréhension subsiste. En cela, vient un point qui énerve pas mal de commentateur du net : le modus-operanti des extra-terrestre est volontairement peu clair. Ont-ils des machines enterrées sous terre depuis des siècles ? Pourquoi vaporisent-t-il des êtres humains pour les rendre à l'état de poussière s'ils s'en servent après d'engrais comme de machine ? Quel est le but des immenses champs rouges ? Le film reste volontairement flou et les seules explications semblent venir de témoins peu fiables, de bouches à oreilles, de rumeurs. ("J'ai entendu dire qu'on en avait tué au Japon.") Coupés de toute source de communication, les rumeurs réapparaissent et amplifie la catastrophe.

Les personnages sont ballotés par les événements et comme tout survivant d'attaques terroristes ou d'une guerre moderne. (Prenez les témoignages de gens ayant fuit Alep.) Ils ne doivent leur survie qu'à des coups de pots, des bonnes intuitions et au fait d'être passé entre les gouttes. On voit des déplacements de foule comme en temps de guerre : un chaos monstrueux, des réfugiés qui tentent de faire ce qu'ils peuvent pour s'enfuir, des mouvements de foules qui s'avèrent dangereux, des cortèges qui tentent d'organiser un rapatriement au milieu du chaos ou des militaires qui tentent d'endiguer la menace sans rien y comprendre pour autant. On est tout aussi perdu que les protagonistes qui subissent les événements et tentent juste de survivre au milieu du chaos (et le passage d'un train enflammé.)

En ce sens, le film évite tous les écueils qui me font lever les yeux dans les films catastrophes (de Roland Emmerich en passant par Jurassic Parc) : pas de manichéisme forcé montrant des gentils survivants face à des méchants qui tentent de faire alliance avec l'ennemi. Pas de scientifique à la con qui minimise les risques. Pas de carte d'état-major. Pas de plan génial qui sauve le monde. Pas de grand discours qui va pousser la population à se rebeller. Pas d'animal de la famille sauvé in-extremis. On voit du sang, du cadavre et même si l'on ne voit pas d'infanticide, il est sous-entendu qu'aucune catégorie particulière n'a été épargnée.

En ce sens, le pari est réussi.

Mon avis personnel :

J'ai globalement bien aimé, voire même je suis resté scotché devant le film alors que j'avais prévu de couper pour me faire à manger. Il y a une tension assez palpable même s'il faut dire que Steven Spielberg ne se met pas vraiment en danger et a DÉJÀ filmé tout cela : les scènes de guerre ( Il faut sauver le Soldat Ryan) la fuite d'une population subissant un massacre (La liste de Schindler) des gens tentant de se cacher d'une créature qui pourrait les assassiner au moindre mouvement (Jurassic Parc avec un bonus "coup du miroir") et bien sûr des gens voyant des extra-terrestres apparaître. (Le "Spielberg stare" tout ça...)

Voire même, Spielberg en fait trop : la séquence où toute la famille roule en voiture et s'engueule est techniquement impressionnante, la caméra n'arrêtant pas de tourner autour d'une voiture qui semble foncer à toute vitesse et éviter des voitures arrêtés au milieu de la route. Seulement, c'était tellement impressionnant que ça m'a complètement déconnecté de ce qu'ils étaient en train de faire au juste. L'idée étant de guérir la cadette de son agoraphobie, la même scène filmée en plan serré aurait mieux marché, non ?

Le problème, c'est Tom Cruise (et un petit peu Dakota Fanning.) Attention, hein, celui-ci est loin d'être un mauvais acteur. Mais c'est Tom Cruise ! Et il est censé jouer "monsieur tout le monde." Avec sa belle gueule et son passé, il est désigné inconsciemment comme le "héros" là où le scénario essaye de le faire passer pour quelqu'un de ni bon, ni mauvais : il agit parfois comme un idiot, parfois comme un type courageux et à parfois des actes moralement ambigüe. (Il perd une connaissance et sa fille dans la foule, les laissant face aux aliens. Il fait aussi un choix très glaçant dans la cave où il a trouvé refuge.)

Je me suis surpris à imaginer le même scénario avec un acteur moins célèbre, moins bankable que Cruise, voire un acteur avec une gueule (Steve Buscemy ?) le public aurait franchement plus compris le parti pris de Spielberg. Là, ils s'en sont limités à "Tom Cruise est un super papa qui tente de sauver ses gosses." Il faut dire que la famille est bien cliché et que le problème qu'on a avec Dakota Fanning, c'est qu'elle s'applique trop sérieusement pour qu'on puisse penser qu'une "vraie" petite fille puisse agir comme ça. (Le fameux syndrôme "petite fille de 8 ans qui parle et pense comme un adulte.")

Et le film n'échappe pas aux clichés. J'ai l'impression d'avoir vu les 10 premières minutes de ce film dans un nombre trop grand de film tandis que le happy end final est tellement forcé qu'il ressemble limite à une scène de rêve. Dommage, ça aurait largement pu être évité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 435 fois
3 apprécient

Mad Dog a ajouté ce film à 1 liste La Guerre des mondes

Autres actions de Mad Dog La Guerre des mondes