👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La Haine que je viens de revoir est un bon film, si on le prend pour ce qu'il est, c'est à dire un film et non un documentaire sur la banlieue. Artistiquement parlant le film est une réussite, très esthétique, une mise en scène solide et des acteurs assez crédibles sans toutefois être complètement convaincants. La Haine vaut surtout pour son final coup de poing très réussi.

J'ai préféré la deuxième partie du film avec les pérégrinations dans Paris, plutôt que la première partie à la cité qui est vraiment caricaturale. C'est un peu le reproche que je ferais au film, il empile clichés sur clichés: les dialogues faussement banlieusards écrits certainement par un bobo parisien qui n'a probablement jamais vécu dans une cité ("ta mère elle suce des schtroumpf"), les danseurs de hip hop qui tournent sur la tête, le DJ qui se met à sa fenêtre pour un concert de scratch, les skinheads, les difficultés pour rentrer en boite de nuit...De même la typologie des personnages tient plus de la vision fantasmée du scénariste et du réalisateur qu'autre chose.

Enfin, plus qu'un film sur la banlieue, La Haine dénonce avant tout les violences policières, les policiers passent leur temps à commettre des bavures et sont présentés comme des sadiques racistes qui prennent plaisir à maltraiter les jeunes. Ces petites caricatures permettent cependant de donner une certaine dynamique au film, et d'en faire une oeuvre artistique intéressante et emblématique.

darknight
7
Écrit par

il y a 6 ans

La Haine
Sergent_Pepper
7
La Haine

Chute des classes

Evénement de l’année 1995, La Haine a tout d’un film contextuel qu’il est assez curieux de revoir, ce que proposent les salles à l’occasion de sa restauration 4K. Parce que la situation n’a pas...

Lire la critique

il y a 2 ans

60 j'aime

7

La Haine
moumoute
2
La Haine

J'ai préféré veuves en chaleur.

J'ai essayé de regarder La Haine quand j'avais 16 ans, et à cette époque tout le monde se servait sur la mule et mettait une semaine pour arriver à voir quoi que ce soit. Bien évidemment un petit...

Lire la critique

il y a 10 ans

50 j'aime

17

La Haine
Zogarok
3
La Haine

Les "bons" ploucs de banlieue

En 1995, Mathieu Kassovitz a ving-six ans, non pas seize. C'est pourtant à ce moment qu'il réalise La Haine. Il y montre la vie des banlieues, par le prisme de trois amis (un juif, un noir, un...

Lire la critique

il y a 8 ans

48 j'aime

19

The Thing
darknight
5
The Thing

The Thing en caoutchouc

Je vais faire court. J'ai découvert ce film avec 35 années de retard, en l’appréciant avec les critères d'aujourd'hui je ne peux mettre que tout juste la moyenne malgré son statut de film culte, car...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime

2

Malevil
darknight
5
Malevil

Critique de Malevil par darknight

Bon, autant le dire tout de suite, j'ai honte mais je n'ai pas pu finir ce livre, j'ai laché l'affaire après le premier tiers du livre, la faute au style de l'auteur qui m'a semblé redondant et d'une...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

Taxi Driver
darknight
10
Taxi Driver

Un homme qui n'en peut plus

J'ai vu Taxi Driver plusieurs fois à différentes périodes de ma vie et plus je le vois plus il m'apparait comme un film fascinant et unique, qui mérite amplement sa Palme d'Or. La force de ce film...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime