👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Il faut avoir son style, monsieur dahan!

Je dois dire que je suis relativement surpris par ce film qui m'avait laissé perplexe aux extraits que j'avais vu! D'un côté, on a des choses grandioses comme: l'interprétation de Cotillard (elle l'a pas volé, son oscar de la meilleure actrice), ainsi que celle des autres seconds rôles (mention spéciale à Sylvie Testud et à Emmanuelle Seigner (que d'habitude je n'aime pas trop!); une trés belle photographie de Tetsuo Nagata, ainsi que les décors de Antoine Galinié (j'ai appris que la majeure partie du film avait été tourné à Prague, pour recréer les music-halls de l'époque et ça me fait plaisir, car j'adore cette ville!). De plus, il y a des plan séquences trés bien faits (je pense à celui où elle reçoit le jeune musicien et celle où elle apprend la mort de Marcel). Du côte des défauts, on a, certes, un partie pris de monsieur Dahan qui raconte son film plus sur les émotions de Piaf que sur la biographie de cette dernière; mais ça marche pas toujours. Ce montage entre la jeunesse, la vie de jeune fille, la star et la fin de vie de Piaf est, parfois, un peu fouillis: on s'y perd, on se sait pas vraiment ce que le directeur a voulu nous exprimer, et c'est dommage.

Par ailleurs, certains seconds rôles sont, pour moi, inutiles à souhait: je pense au rôle de Clotilde Courau, qui a adouci le rôle de la mère d'Edith alors qu'elle était connu pour être très violente avec sa fille; à Marc Barbé, qui manque de présence dans le film alors qu'il y aurait du y être plus souvent (il joue bien son personnage par contre); je terminerai par la mise en scène du réalisateur qui a voulu avoir les yeux plus gros que le ventre pour ma part, en variant les différentes techniques de mise en scène du film (il avait 20 millions d'euros de budget, alors il pouvait se le permettre) mais pas toujours inspirées. J'ai l'impression qu'il a voulu impressionner son public en mélangeant toutes ses techniques, qui marchent certaines fois (comme je l'ai dit plus haut!), mais qui sont pas inspirées par la suite.

En conclusion, un bon film de Olivier Dahan (après l'épouvantable Les Rivières Pourpres 2) où l'on retiendra uniquement la performance de Cotillard, les superbes décors, photo et lumière du film, et la performance de certains second rôles. Mais le film par le non-style de Dahan, même en y mettant sa volonté de bien faire.
amigassf35
7
Écrit par

il y a 9 ans

La Môme
Grard_Rocher
8
La Môme

Critique de La Môme par Gérard_Rocher

Tout commence dans le Paris des années 1915 dans le quartier populaire de "Belleville". La petite Edith Giovanna Gassion vit misérablement dans une masure en triste état avec sa mère ivrogne et...

Lire la critique

il y a 8 ans

36 j'aime

6

La Môme
Underwriter
3
La Môme

La Môme... HIIIIIIIIII !!!

Bon là ce film m'a tellement énervé que je me sens obligé d'en faire une critique. Faire une biopic est un exercice diffile, certes. Satisfaire à la fois les fans hardcore du sujet et intéresser le...

Lire la critique

il y a 10 ans

24 j'aime

La Môme
ludovico
4
La Môme

Le Biopic, ça marche pas. Mais Bravo Marion

Mon ami Eric (eh oui, celui de Joy Division), a inventé une jolie expression, un beau jour de 1984, alors que j’allais voir Paris, Texas : « Ah oui ? Tu vas pointer au chef d’œuvre, comme tous les...

Lire la critique

il y a 9 ans

19 j'aime

3

GoldenEye 007
amigassf35
10

La crème des crèmes du genre FPS!

Ahhh, ce jeu, il a bercé mon adolescence sur Nintendo 64! Que de souvenirs à faire et rerefaire les niveaux dans les 3 modes de difficulté, surtout Aztec, un vrai cauchemar avec Jaws et ses 2...

Lire la critique

il y a 10 ans

9 j'aime

Furyo
amigassf35
7
Furyo

Le Pont de la Rivière Kwai à la sauce Oshima = sexe + choc culturel

Un film des plus étranges qu'il m'a été donné de voir, tant par son sujet que son traitement. Cette oeuvre, de production néo-zéoledaise, britannique et japonaise, fit beaucoup de bruit à l'époque,...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

Coco
amigassf35
1
Coco

Gad est tombé bas

Affligeant, voilà le sentiment qui me revient quand je pense à ce film. Je ne connais pas l'humour de Gad et pour moi, ce film ne reflète pas ce qu'il fait sur scène. C'est un avis subjectif, certes,...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

2