Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Le Pont de la Rivière Kwai à la sauce Oshima = sexe + choc culturel

Un film des plus étranges qu'il m'a été donné de voir, tant par son sujet que son traitement.

Cette oeuvre, de production néo-zéoledaise, britannique et japonaise, fit beaucoup de bruit à l'époque, de par son casting (David Bowie, Tom Condi, Ryuichi Sakamoto, Takeshi Kitano, ....) que par les thèmes abordés dans ce film.
La sexualité, thème cher au réalisateur, y est toujours présente (le soldat japonais qui se fait exécuter pour découverte d'homosexualité), mais pas seulement: la confrontation culturel entre l'Occident et l'Orient, la violence des généraux face aux prisonniers britanniques où ces derniers subissent tous les vices alors qu'ils sont sensés respectés le traité de Genève (ça me rappelle un certain film du nom "Le pont de la Rivière Kwai", ça!!), l'incertitude et l'inquiétude du héros Jack Celliers.

Justement, parlons des acteurs. Ils sont tous impeccables dans leur rôle: Bowie en blond froid et sans profondeur, Conti en officier le plus clairvoyant car il parle le japonais et comprend les coutumes et les traditions des Japonais, Sakamoto en officier brutal et irascible, mais qui va changer suite à la rencontre avec Selliers (Avec le long plan pendant le procès, on devine déjà les sentiments de Sakamoto à l'égard de Bowie); et enfin Kitano en officier inhumain et cruel, mais qui va aussi se modifier grâce à ce blond. Je terminerai par la musique de Sakamoto, qui est très belle à entendre, et qui renforce beaucoup de moments émotionnels du film.

Alors pourquoi 7? Car j'ai trouvé certains passages un peu ennuyeux et lents, comme par exemple, le flash-back de Bowie ou la scène d'exécution du soldat et que j'ai ressenti plus de l'étrangeté que du merveilleux pour ce film. Un film que je retiens mais qui ne me marquera pas autant que le film Tabou du même réalisateur. Mais je le conseille rien que pour les acteurs et la musique.
amigassf35
7
Écrit par

Créée

le 10 nov. 2012

Critique lue 2K fois

8 j'aime

vito wodka

Écrit par

Critique lue 2K fois

8

D'autres avis sur Furyo

Furyo
Before-Sunrise
8

Hara qui rit

Furyo c’est d’abord un thème musical magnifique qui vous titille les lacrymales pendant tout le long du film. De plus, au-delà d’un film de guerre et d’une histoire de confrontation entre deux...

le 2 sept. 2013

51 j'aime

1

Furyo
Veather
6

Fast and Furyo

Si l'on m'avait dit, avant de connaître SC, qu'un jour j'irais me manger dix heures de train en un week-end, juste pour aller à Strasbourg rencontrer des inconnus et voir avec eux un film Japonais de...

le 23 mars 2015

44 j'aime

31

Furyo
Gand-Alf
8

Fatal attraction.

Co-production entre le Japon et la Grande-Bretagne, "Furyo" est adapté de deux ouvrages signés Laurens Van der Post, qui revenaient sur l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre...

le 21 mars 2015

38 j'aime

Du même critique

GoldenEye 007
amigassf35
10

La crème des crèmes du genre FPS!

Ahhh, ce jeu, il a bercé mon adolescence sur Nintendo 64! Que de souvenirs à faire et rerefaire les niveaux dans les 3 modes de difficulté, surtout Aztec, un vrai cauchemar avec Jaws et ses 2...

le 26 juin 2012

10 j'aime

1

Furyo
amigassf35
7

Le Pont de la Rivière Kwai à la sauce Oshima = sexe + choc culturel

Un film des plus étranges qu'il m'a été donné de voir, tant par son sujet que son traitement. Cette oeuvre, de production néo-zéoledaise, britannique et japonaise, fit beaucoup de bruit à l'époque,...

le 10 nov. 2012

8 j'aime

Coco
amigassf35
1

Gad est tombé bas

Affligeant, voilà le sentiment qui me revient quand je pense à ce film. Je ne connais pas l'humour de Gad et pour moi, ce film ne reflète pas ce qu'il fait sur scène. C'est un avis subjectif, certes,...

le 29 janv. 2013

8 j'aime

2