Mise en scène peu inspirée et acteurs approximatifs

Avis sur La Mort au large

Avatar RENGER
Critique publiée par le

Un plagiat en bonne et due forme du célèbre film de Steven Spielberg : Les Dents de la mer (1975), ainsi que du n°2 (réalisé en 1978 par le français Jeannot Szwarc).
Dans les années 70 & 80, l’Italie était connue pour recycler, plagier, réadapter les idées des autres, cela va de Star Wars à Rambo en passant par Mad Max ou Robocop.

Bien évidemment, ils ne pouvaient pas laisser passer une telle opportunité, après le succès du 1er film et la suite qui venait d’avoir lieu, ils ont sautés sur l’occasion avant que le 3ème volet ne sorte (d’ailleurs, ce n’est pas innocent de voir sur l’affiche, le chiffre 3 inscrit sur la voile, comme pour mieux tromper le spectateur et leur faire croire qu’il s’agissait du 3ème volet officiel ?).

Enzo G. Castellari, grand spécialiste de la Série B transalpine (Les guerriers du Bronx - 1982 , Les nouveaux barbares - 1983 & Striker - 1988) ne fait preuve d’aucune originalité en réalisant ce plagiat. La trame est exactement la même (pas surprenant qu’Universal ait porté plainte). Sauf qu’en l’absence de talent (ou du moins, pas le même que celui de Spielberg), il était difficile de faire aussi bien.

Mise en scène peu inspirée et acteurs approximatifs, la seule chose à sauver du film est la jolie affiche, qui a le don d’attirer le regard et de donner envie de le voir.

D’ailleurs, la fin du film est à l’image de celui-ci, ratée !

L’explosion du requin (en bois) qui se fend littéralement en deux en pleine mer,

prête plus à sourire qu’autre chose…

http://bit.ly/CinephileNostalGeekhttp://twitter.com/B_Renger

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 133 fois
Aucun vote pour le moment

RENGER a ajouté ce film à 1 liste La Mort au large

Autres actions de RENGER La Mort au large