Psychologiquement intense

Avis sur La Niña de fuego

Avatar quinn_M
Critique publiée par le

Je me suis rendue au cinéma avec un bon pressentiment, parce que je suis quelque peu influençable et que j’avais vu ce qu’Almodovar a dit de ce film, et que j’adooore le cinéma d'Almodovar. Je n’ai pas été déçue du voyage ! Je ne suis pas assez experte pour faire une comparaison qui vaille quelque chose et je n’ai pas vu tous les films d’Almodovar, mais j’ai trouvé qu’il y avait effectivement un lien entre les deux univers des réalisateurs.

/ N’ayant pas pu les éviter, toute ma critique comporte des spoilers /

...Par exemple, dans l’esthétique, le style assez minimaliste. Je suis vraiment fan de cette façon de jouer avec les décors pour les épurer au maximum. Le film est également très silencieux, en contraste avec certaines scènes plus "bruyantes" et époustouflantes comme la scène où le professeur pénètre dans l’appartement du père de la petite fille qui a un cancer, et qu’elle apparaît dans un coin, déguisée dans sa tenue de princesse à 7000 euros, avec la musique de son dessin animé qui surgit. Cependant, avec ces choix esthétiques et de forme, la contrepartie est qu’on peut ressentir avec lassitude certaines longueurs vers le milieu du film (disons à partir de la sortie de prison du professeur et avant la chute finale).

Pour ce qui est du fond, l’intrigue est prenante, et j’ai été assez séduite par l’embriquement des histoires de trois personnages. Le suspense est là, et on est incapables de deviner où nous emmène le réalisateur, quelle sera la chute. Ce n’est pas tout : De nombreuses zones d’ombre subsistent, des questions auxquelles Carlos Vermut ne donnera pas de réponses au spectateur, malgré l'avidité de ce dernier à résoudre tous les mystères entourant la Niña de fuego… On est donc forcés à faire un certain travail d’interprétation et de spéculation en regardant ce film. C’est à la fois super frustrant (surtout pour les curieux comme moi. Qu’est-ce qui se passe derrière cette putain de porte ? Et surtout, quel rapport entre Barbara et son ancien professeur et qui a pu conduire ce dernier en prison ? Quelle est la signification du "tour de magie" de la scène finale, parfait pion manquant qui boucle le film qui a débuté avec un tour similaire ?) et très moderne, une réussite psychologique.

Le film est empreint de cynisme et présente des personnages froids, prêts à tout pour atteindre leur but. C’est ce qui fait la force de l’intrigue parce qu’ils vont réellement être guidés par leurs instincts premiers, et parfois pas les plus nobles. Cela peut conduire à ôter au film une part de son réalisme. Ces personnages ne paraissent pas comme vous et moi, mais plus froids, plus machinaux. Comme le film est « minimaliste », on ne prend pas le spectateur par la main pour expliquer, mettre en scène les raisons qui ont conduit tel personnage à agir ainsi et tel personnage à agir comme cela. Et cela pose une distance entre nous et les personnages, auxquels on n'a pas nécessairement envie de s’attacher ou s’identifier. Ce qui est peut-être, finalement, un choix du réalisateur.

Un film qui a ses défauts, mais qui m’a laissée scotchée sur place (à cause de tout ce qu’il n’a pas révélé) et auquel j’ai pensé pendant plusieurs jours après ; un film réussi, donc, parce que le cinéma, c’est avant tout là pour nous intriguer, nous faire vivre, nous faire ressentir des émotions, et faire travailler nos cellules grises. Un moment cinématographique comme je n’en avais pas vécu depuis longtemps !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 351 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de quinn_M La Niña de fuego