Avis sur

La Planète des singes par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

La Planète des singes (Planet of the Apes) est un grand film d’anticipation remarquablement réalisé par Franklin J. Schaffner et écrit par Michael Wilson et Rod Serling, d'après le roman éponyme de Pierre Boulle sur une superbe musique composée par Jerry Goldsmith qui met en scéne dans un futur pas très proche (le 25 novembre 3978... date du crash de la navette)... les aventures d'un survivant de l'engin spatial américain Icare, parti en 1972 avec quatre membres d'équipage... l’astronaute George Taylor, sur une planète qui ressemble a la notre... ou il découvre très vite que ce monde est peuplé d'hommes primitifs dominés par une race de singes très évolués... joués par Roddy McDowall (le Dr Cornélius), Kim Hunter (le Dr Zira) dans la peau de deux Chimpanzés scientifiques... Maurice Evans (le Dr Zaius, ministre de la Science) dans la peau d'un Orang-outang et James Whitmore dans la peau du président de l'assemblée des Singes qui statue sur le cas de Taylor... Est il le fameux chaînon manquant de l'histoire de l'évolution... Deux hommes ont contribué au succès de ce formidable long métrage : Pierre Boulle, l'auteur du roman publié en 1963 et le créateur de cette planète peuplée de singes qui parlent... Et John Chambers qui a mit au point les inoubliables maquillages des singes qui a été par ailleurs, un veritable supplice pour les acteurs... qui lui ont permis d'avoir un Oscar... l'origine du film remonte cependant à la série télévisée La Quatrième Dimension dont l'épisode La Flèche dans le ciel, diffusé en 1960, a servi de base à l'intrigue. En effet, Rod Serling, le créateur de la série culte avait fait appel à des écrivains amateurs pour constituer un fonds de scénarios pour ses futures séries. Ce fut un échec (seulement trois avaient été retenus), mais celui écrit par Madelon Champion, épouse de John Champion (écrivain-réalisateur et producteur), fut acheté 500$ par Rod Serling (ce fut d'ailleurs le seul et unique succès de Madelon Champion ayant servi au cinéma). Le thème de la folie et du désespoir est décrit par l'histoire de trois astronautes américains qui sont envoyés dans le premier vol habité qui s'écrase sur terre après le lancement en pensant avoir atterri sur un astéroïde. Après avoir tué ses deux camarades, le « héros » comprend seulement à la fin qu'ils ont vécu leur périple meurtrier dans la vallée de la mort... Jusqu’à que le producteur producteur Arthur P. Jacobs découvre le roman de Pierre Boulle... lequel sera remanié (en mélangeant les deux histoires) par Rod Serling pour le cinéma... Lequel rajoute au roman... l'idée du post nucléaire qui était d’actualité à cette époque avec la course à l'armement des États-Unis et de l'URSS... et déplace le récit en 1972 et transforme les astronautes français en américains... L'acteur Charlton Heston qui est tout de suite séduit par le scénario, en parle au réalisateur Franklin J. Schaffner, avec qui il a tourné Le Seigneur de la guerre en 1965... Lequel devait avoir pour partenaire Edward G. Robinson, qui devait joué le Dr Zaius (scéne test existante sur le DVD collector)... Mais vu un budget de 5,8 millions de dollars alloué au projet... les producteurs engagent l'expérimenté scénariste Michael Wilson, qui avait déjà adapté une œuvre de Pierre Boulle pour le film Le Pont de la rivière Kwaï... Pour économiser sur les décors et véhicules, il a l'idée de rendre la société des singes beaucoup plus primitive que dans le roman... Lequel par ailleurs rajoute au récit les thèmes de la ségrégation, des préjugés et de l’hypocrisie... qui est (encore) de la société actuelle.... Mais comme le film rapporta 22 millions de dollars aux États-Unis, le producteur Arthur P. Jacobs incita a suivre le filon avec comme suite Le Secret de la planète des singes (1970)... Les Évadés de la planète des singes (1971) ou les héros sont Kim Hunter (Dr Zira) et Roddy McDowall (Dr. Cornélius)... La Conquête de la planète des singes (1972), qui révèle comment les singes ont pris le pouvoir, film qui sera l'objet d'un excellent remake La Planète des singes : Les Origines (enfin presque... voir les films pour comprendre)... et La Bataille de la planète des singes (1973), épisode (le moins réussi de la saga ou Roddy McDowall joue le role de César.. role repris pour les reboots par Andy Serkis) qui voit les humains et les singes vivre en paix.... En 2001, Tim Burton réalisa un reboot, nommé encore une fois La planète des singes, qui donne une autre explication à l'apparition des singes. Charlton Heston et Linda Harrison (qui joue Nova la sauvageonne dans le film original et sa suite) sont les seuls acteurs du 1er film à apparaître dans ce remake... Film qui engendra aussi une série assez inégal et qui a très mal vieilli... créé en 1974 ou le génial Roddy McDowall joue le role de Galen (le seul intérêt de la série qui s’arrêta au bout de 14 épisodes)... Mais aucun n'arrive au niveau du film réalisé par Franklin J. Schaffner qui fait accéder la science fiction (qui était assez puérile a cette époque (hormis le film, Le Jour où la Terre s'arrêta (The Day the Earth Stood Still) réalisé par Robert Wise)... et qui l'est redevenu avec Star Wars)... a un niveau de maturité plus élevè.. a en faisant une fable post nucléaire et humaniste ou l'homme est devenu l'animal et le singe plus développé... et sur le religion dont le soi-disant fanatisme est opposé a la religion... Enfin bref, un film de science fiction très divertissant et intelligent comme j'aimerai en voir plus aujourd'hui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
2 apprécient

Eric31 a ajouté ce film à 2 listes La Planète des singes

Autres actions de Eric31 La Planète des singes