👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Oui, c'est nul mais comme on a lu le livre, on regarde.

Essayons de faire plus qu'une simple critique. Oui c'est une adaptation fidèle et oui ce n'est pas un grand film. Que peut-on dire de plus ?

Oui, ce film est l'adaptation d'un livre très dense de 400 pages. Et par densité, il y a aussi bien la lecture à plusieurs niveaux que le développement psychologique des personnages et de leurs interrelations.

Il est donc dur de concilier cette densité avec une histoire compréhensible par quelqu'un n'ayant pas lu le livre, voir plus probablement l'imbécile moyen qui veut voir un blockbuster sans prise de tête et accessible.
Cela nécessite des répétitions pour assurer une claire compréhension de l'histoire à quelqu'un de plus stupide que toi lecteur. (Option flattons le lectorat, done).

Maintenant que vous connaissez le dilemme entre densité de la narration et l'accessibilité pour un cerveau en retardé. Politiquement correct un cerveau "lent".

Donc clairement le seul plaisir de ce film est de voir comment chaque scène détruit avec un plaisir simple les souvenirs bâtis par votre imagination. Ender a une voix de merde dans la version française et Bean sourit comme s'il cherchait à partager une quelconque complicité. Mais dites, ce n'est pas un gamin torturé et plus intelligent que Ender qui rage contre lui pendant tout le bouquin ?
On ajoute des discussions qui ont moins de poids, un niveau de sens.

Et puis franchement depuis quand le major Anderson est une femme noire ? Non, non, dans ma gentille petite imagination c'était un grand sec super rabat joie et faussement sentimental. On ne s’appelle pas Anderson pour être noire avec des seins dans une station spatiale écrite par un romancier homophobe.
Et Graft, agressif ? Plein de doute ? Non c'est juste un acteur connu qui fait le tout-mou.

Un truc qui me plaisait par-dessus tout dans le livre, c'est toute l'évolution des combats et de la gestion des équipes au sein de l'école de guerre. Et vous savez quoi, je suis finalement content de cette éclipse narrative. Ils ont oublié de massacrer cela.
Random
5
Écrit par

il y a 8 ans

5 j'aime

La Stratégie Ender
Hypérion
4

Le jeu de l'oie Ender

Ender's Game a tout de l'énième argument démontrant qu'un scénario globalement fidèle à l'oeuvre d'origine n'est pas forcément le gage d'un bon film. Certes, pour faire tenir en un peu moins de deux...

Lire la critique

il y a 8 ans

67 j'aime

26

La Stratégie Ender
Nushku
5

Tender's Game

Il est toujours délicat de juger une adaptation quand on connaît le matériau de base, d'autant plus lorsqu'on aimé ce dernier. Si en adaptant "As I lay Dying", l'un des plus tordus livres de...

Lire la critique

il y a 8 ans

61 j'aime

17

La Stratégie Ender
Apostille
5

Des doryphores ne reste que la carapace...

Quelques semaines avant la sortie de ce film de S-F, j'ai appris qu'il était tiré d'un roman éponyme de grande qualité. Je me suis alors procuré ce dernier que j'ai littéralement dévoré en moins de...

Lire la critique

il y a 8 ans

42 j'aime

17

Limitless
Random
5
Limitless

Ce film est un alcoolique.

Voir ce film, c'est exactement comme rencontrer un inconnu en soirée. Un vague intérêt selon les conneries racontées au début. Et trop vite, il te colle et tu aimerais juste qu'il finisse son manège...

Lire la critique

il y a 8 ans

28 j'aime

6

World War Z
Random
3
World War Z

Cherchons les points communs

La qualité de ce chef d'oeuvre fait l'unanimité, donc je ne reviendrais pas dessus. Je me contenterais d'énumérer la liste des points communs avec le livre. Si vous n'avez pas lu le livre, il n'y...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

La Stratégie Ender
Random
5

Oui, c'est nul mais comme on a lu le livre, on regarde.

Essayons de faire plus qu'une simple critique. Oui c'est une adaptation fidèle et oui ce n'est pas un grand film. Que peut-on dire de plus ? Oui, ce film est l'adaptation d'un livre très dense de...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime