Voir ce film, c'est exactement comme rencontrer un inconnu en soirée. Un vague intérêt selon les conneries racontées au début. Et trop vite, il te colle et tu aimerais juste qu'il finisse son manège car tu ne peux pas t'en débarrasser.
Je vais simplement raconter votre rencontre avec Limitless. Ce garçon minable et sympathique qui est plein de clichés incohérents.

La première fois que tu le vois, il est un peu alcoolisé et mignon à la fois. Tu ne sais pas vraiment pourquoi, il veut te parler. Genre vraiment te raconter des trucs passionnants et excitants. D'ailleurs il parle fort et agite les bras dans tous les sens. Il fait même des blagues provocantes et à la fois politiquement classiquement incorrectes (Sexe, drogue). Écoutons-le.
Bon clairement ça c'est le début du film. On vous annonce un truc intelligent d'une manière stupide. Ça laisse sceptique même si cela semble distrayant.

Alors on s'assoit et Limitless commence son histoire, souvent il s'embrouille. Parle d'une blonde qui l'a quitté. Puis d'une brune qui pourrait être cool. Mais là il se met à parler d'un russe qui en réalité n'a aucune importance et permet d'introduire des scènes d'actions toutes pourries. Surtout que son russe est stupide et chiant à souhait. Il y a même un personnage qui l'introduit dans le monde la finance et ... correspond seulement au con qui pense à sa carrière.

Le milieu du film, un bordel de quatre histoires aussi mal développées les unes que les autres. C'est à ce moment que tu te rends compte que tu n'aurais pas dû accepter la bière que Limitless t'a offert car maintenant, tu dois le laisser finir son monologue. Car oui, il était saoul au début, maintenant il est ivre saoul. Il ne parle plus, il cri. Que cri-t-il ? Les théories du complot à plusieurs niveaux ? Il y a une arnaque dans l'arnaque dans l'arnaque que Monsieur Limitless a prévu depuis le début? Ah, oui. Il finit en t'expliquant que si tu étais moitié aussi intelligent que lui, L'argent et du pouvoir serait ton moyen pour une quête ultime inconnue. D'ailleurs cette quête ultime inconnue, il en parle mais ne la dévoile jamais. D'ailleurs, elle n'existe probablement pas.

Finalement, le mec sort une blague moyennement drôle, fin mystérieuse et faussement développée. Cela te permet de t'échapper de cet alcoolique. tu ne souhaites pas le revoir et une fois avec tes amis : "C'est quoi déjà le nom de ce type?". Ah, tu l'as déjà oublié.


Une phrase de ce film :
" Pour un gars doté d'un QI à quatre chiffres, j'avais loupé quelque chose".
Un livre à lire à la place (même sujet) :
Des fleurs pour Algernon.
Random
5
Écrit par

Le 13 mars 2014

28 j'aime

6 commentaires

Limitless
Dardefion
4
Limitless

Eloge du toc

L'usage d'un mythe urbain riche de potentialités se transforme entre les mains de Neil burger en un divertissement tape-à-l'œil, facile et creux. Ecrivain sans le sou, tirant sa flemme de gamineries...

Lire la critique

il y a 11 ans

37 j'aime

3

Limitless
drélium
6
Limitless

Wall Street sous coke

C'est pas fin, clipesque déjà périmé (les zooms fractals mouhou), bourré de raccourcis en mousse avec voix off omniprésente, frimeur, plein de cratères allègrement enjambés, De Niro aurait pu jouer...

Lire la critique

il y a 11 ans

33 j'aime

3

Limitless
guyness
4
Limitless

NRV

Je ne suis pas coutumier de ce genre de critique, mais le film ne mérite pas vraiment beaucoup plus. C'est l'histoire d'une pilule (NZT) qui développe énormément les facultés du...

Lire la critique

il y a 11 ans

30 j'aime

1

Limitless
Random
5
Limitless

Ce film est un alcoolique.

Voir ce film, c'est exactement comme rencontrer un inconnu en soirée. Un vague intérêt selon les conneries racontées au début. Et trop vite, il te colle et tu aimerais juste qu'il finisse son manège...

Lire la critique

il y a 8 ans

28 j'aime

6

World War Z
Random
3
World War Z

Cherchons les points communs

La qualité de ce chef d'oeuvre fait l'unanimité, donc je ne reviendrais pas dessus. Je me contenterais d'énumérer la liste des points communs avec le livre. Si vous n'avez pas lu le livre, il n'y...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

La Stratégie Ender
Random
5

Oui, c'est nul mais comme on a lu le livre, on regarde.

Essayons de faire plus qu'une simple critique. Oui c'est une adaptation fidèle et oui ce n'est pas un grand film. Que peut-on dire de plus ? Oui, ce film est l'adaptation d'un livre très dense de...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime