👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Nouveauté Hasbro : le jeu "Heil Führer" ravira petits et grands.

Alors en lisant le résumé, j'étais bien tentée. En regardant le début beaucoup moins. Et puis finalement ...
Je m'explique : Un scénario super interessant, qui attise la curiosité, capte l'attention, réveille interrogations et autres extrapolations sur cette terreur plongée dans les sous terrains psychiques de notre civilisation : le totalitarisme. C'est un peu comme Voldemort on ose pas prononcer le mot. Mais il est bel et bien là, plus ou moins à faible échelle. (Tremblez mortels)
Donc le petit monsieur décide de mettre en place une dictature au sein de sa classe et ce n'est pas compliqué, le poisson mort tout de suite. Cohésion, solidarité, entente et puis bientot la répression des avis divergents, l'exclusion violente et discriminatoire, les signes distinctifs, de l'uniforme jusqu'au salut de ralliement. Vous voyez le topo.
Le problème ? C'est que le pêcheur (religieux...) tombe dans l'eau, avec une grosse soif de pouvoir j'imagine. Le projet part trop loin et finit dramatiquement.
Ce qui m'a refroidi dès les premières minutes c'est ce cliché américain de la classe parfaite : on a bien sur le groupe de pertubateurs, les amoureux, la fille timide, le cinglé, les moutons ... mais c'est une classe parfaite avec des enfants intelligents et participatifs. C'est le premier cours mais le prof connait le nom de tous ses élèves et pense les sauver d'une apahie intellectuelle avancée.
On regrette le fait que tout aille très vite, et que justement l'engrenage et la mise en place de tous les éléments de cette autocratie se fasse de façon chaotique, tout va de travers en meme temps : la classe et son projet, un couple d'élève, le couple du prof, un élève qui s'avère perturbé, les gangs urbains etc. On a du mal à suivre tous ces changements de personnalités et de contexte.
Du coup j'avoue que ma note est un peu exagérée mais c'est un beau film, avec un angle inédit (je crois), de bons acteurs, et un dénouement impitoyable...Histoire de se prendre une grosse claque au cas où le message ne serait pas passé.
EléonoreC
8
Écrit par

il y a 9 ans

5 j'aime

2 commentaires

La Vague
HQL
9
La Vague

Critique de La Vague par L'Homme Qui Lit

Californie, 1967. Face à un étudiant qui lui demande comment la dictature nazie et sa doctrine ont pu être suivies aveuglement par toute la population, qui disait par ailleurs tout ignorer du...

Lire la critique

il y a 11 ans

136 j'aime

2

La Vague
Sergent_Pepper
6
La Vague

Les cercle des girouettes disparues.

Si l’on prend La Vague pour ce qu’il est, à savoir un film assez didactique parce qu’il s’adresse au même public que ses personnages, à savoir des adolescents, on peut lui trouver bien du mérite. De...

Lire la critique

il y a 6 ans

84 j'aime

14

La Vague
Veather
4
La Vague

Dommage que cela reste aussi vague. Pfff j'me déprime tout seul avec mes jeux de mots pourris.

Non mais c'te blague. 7 de moyenne ? Vraiment ? Et vas-y que je te met du 8♥, et vas-y qu'il est trop bien ce filmounet, youpi tralala... M'enfin, les avis ça ne se discute pas. Oh, il...

Lire la critique

il y a 6 ans

48 j'aime

16

Trop belle pour toi
EléonoreC
8

"Ou alors l'amour ce serait de la merde, une prison de merde"

Malgré un scènario plutot simple ce film est bourré de sensibilité. La lenteur qui pourrait etre reprochée au déroulement de l'action est justement ce qui tempère le sujet de l'adultère qui, ici, est...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

Le Locataire
EléonoreC
7
Le Locataire

Critique de Le Locataire par EléonoreC

J'ai franchement été déçue pendant la premiere partie du film, très lente sans réelle intrigue, ni éléments captivants, un début un peu mou pour ma part. Mais à partir du moment où la folie prend...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Intouchables
EléonoreC
8
Intouchables

« Des gouts et des couleurs on ne peut discuter » : oui enfin là quand même....

Parfois il faut arrêter de critiquer dans le seul but de sortir du lot. C'est l'effet que me font certains commentaires sur le net. Enfin quoi, je ne comprends pas ce que recherche le public. Un film...

Lire la critique

il y a 10 ans

3 j'aime

4