La vie d'adèle: un hymne au naturel.

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar mellekoko
Critique publiée par le

Qui serait sérieusement assez perché pour écrire une critique d'un tel film?
On va ici éviter de parler des nombreux clichés présents dans le film ou même d'Emma(la critique en deviendrait vraiment trop négative, autant s'en passer.) pour se concentrer sur le fond et toute la toile que Kechiche nous dévoile ici, autrement dit, on va parler d'adèle, ouais. (c'est le nom du film en même temps.. bref bref).

Ce qui apparaît parfois comme gênant pour les spectateurs n'est finalement qu'un reflet de tous ces gens, le naturel nous explose à la gueule, et c'est aussi pour ça que c'est perturbant, difficile de s'avouer une telle chose quand on voit les images, ici les scènes les plus sobres et surtout courantes de la vie ,nous sautent aux yeux.
Quand on mange des spaghettis, en effet on a de la sauce partout, et on s’en fou, alors pourquoi cela choquerait-il dans un film? Tous ces événements de la vie qu'on voit rarement dans les films, ici sont présents et en plus au naturel. Personne n'est parfait, on dit que la honte ne tue pas mais c'est plutôt le naturel qui ne tue pas.

Quand on vit dans un monde tel que celui où nous vivons aujourd'hui, Kechiche nous ramène à une réalité qui est la nôtre et c'est simple, outre l'histoire d'amour et tout le bordel, on ne parle que d'une vie, et sa simplicité, parfois gênante oui, la rend tellement belle finalement.
C'est aussi le charme de ce film de suivre quelqu'un qui n'a rien de parfait, mais qui le sait. C'est presque un appel au secours pour tous les gens emprisonnés dans le regard des autres et le paraître qui font la loi aujourd'hui et se complaisent là dedans.

Ce film est frustrant et fascinant par son naturel, la manière de filmer n'est pas en reste, le but était aussi très certainement de nous mettre à la place d'Adèle et de vivre sa vie, le plus naturellement possible, qu'elle dorme, mange, fume, baise ou pleure, finalement tu dors, manges, fumes,baises et pleures avec elle.

On pourrait critiquer des millions de choses dans ce film, mais justement ça rejoint le fait que personne n'est parfait, ce film ne l'est pas non plus. Kechiche a peut-être malmené ses actrices durant les scènes sexuelles, mais finalement là aussi, c'est presque une vérité qui en ressort, ça pourrait consoler toutes les personnes qui n'aiment pas leur corps, il n'y a pas de mise en scène dans la mise en scène, ça sonne vrai et pour une fois(bon, si on regarde des pornos trop souvent..) là encore rien n'est pas parfait, que ce soit la relation sentimentale ou sexuelle, rien ne l'est, ça nous renvoie toujours à notre propre galère qu'on aimerait embellir aux yeux des autres alors que rien ne sert ne partir en quête de perfection, on ne voit juste pas qu'à notre échelle ce qu'on a c'est déjà beaucoup.

Toi, là, mets-toi à nu et ne prends plus peur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 308 fois
1 apprécie

mellekoko a ajouté ce film à 2 listes La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Autres actions de mellekoko La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2