Critique concise : La vie d'Adèle, un Docu fiction romancé ?

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar Chloé Je M'appelle
Critique publiée par le

Beaucoup de choses ont déjà été dites sur ce film aux multiples récompenses, donc pour ma part je me contenterai de vous parler des quelques choses qui mont marquées, en bien ou en mal.

Premièrement le naturalisme du film. Certains en ont rougis, d'autres l'ont trouvé agressif, et la presse l'a encensé. Moi il ne m'a fait ni chaud ni froid. C'est très intéressant, surtout au niveau de la forme que prend le cinéma dans ce film, ça apporte beaucoup à l'histoire ainsi qu'aux propos. Cependant je ne pense pas que ce soit révolutionnaire, mais je m'accorde à dire que ça ne ferait pas de mal si le cinéma avait plus souvent ce type de parti pris formel. C'était très agréable à regarder.

Les acteurs sont bons, le scénario (non original) est bon, la réalisation est bonne (mais pas académique et ça fait du bien), le film est intéressant.

Le problème, et comme indiqué dans le titre, c'est qu'on se rend vite compte (dés les premières minutes du film) que ce naturalisme est en fait de l'hyper réalisme, alors que ce n'est pas ce qu'essaye de nous proposer le film. On voit clairement que la romance est trop fluide et que l'action se déroule sans presque jamais se préoccuper du background. C'est sûr que c'est difficile de décrire une relation d'environ 5 ans en seulement 2h30, mais des détails plus désuets et évasifs seraient les bienvenues sur le quotidien de ces jeunes filles. Les seuls moments où on y à droit sont ceux sur l'homosexualité et tout ce qu'elle implique dans nôtre société. (je fais notamment référence au deux scène de diner qui se succèdent et qui montrent la différence de mondes des deux personnages et où la "romance" est bien évidente afin d'apporter un effet comique) Vous me direz c'est le propos du film point barre. Et bien non, le film tend à se faire passer pour une sorte de documentaire sur la vie d'un couple qui se trouve être homosexuel, et nous n'avons que très peu de détails quand à leur vie de couple et ce qui les amène sur le chemin qu'elles empreintes. (Comme il en incombe à tous les couples et pas seulement aux couples homosexuels)

Conclusion il s'agit en fait d'un naturalisme qui essaye de cacher en fait un point de vue extérieur qui est celui d'un homme réalisateur et non celui d'une jeune fille en découverte de sa sexualité et ses sentiments. On est dupe, ou on l'est pas, à vous de voir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 149 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Chloé Je M'appelle La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2