Affiche Lara Jenkins

Critiques de Lara Jenkins

Film de (2019)

  • 1
  • 2

Difficile de se mettre dans la peau de qui est si mal dans sa peau

D'où, sans doute, ce sentiment qu'on éprouve, durant les vingt ou trente premières minutes, d'avoir raté le train du film et d'être resté sur le quai. On ne comprend pas trop ce qui meut ou travaille l'héroïne. On voit bien, d'emblée, qu'elle est hyper mal dans sa peau... puisque sauvée in extremis du suicide par un coup de sonnette providentiel (ou inopportun selon le point de vue), mais ça... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

5
Avatar Fleming
8
Fleming ·

L’anti-mère...

« Longtemps je me suis couché de bonne heure... » Aussi audacieux et paradoxal que Marcel Proust abordant par ces mots sa « Recherche... » et provoquant ainsi la lettre dans laquelle Gide lui opposait son refus d’accueillir son manuscrit à la NRF, Jan Ole Gerster ouvre son deuxième long-métrage sur un suicide avorté : une femme s’éveille, visiblement sans enthousiasme, au petit matin d’un... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

8 8
Avatar Anne Schneider
7
Anne Schneider ·

La pianiste

On n’avait plus de nouvelles de Jan-Ole Gerster depuis son premier film, le très beau Oh boy sorti en 2012. Huit ans plus tard, le voilà qui revient en douce avec son nouveau film (très beau lui aussi) en forme de portrait de femme, et surtout de mère terrible. Lara Jenkins a 60 ans aujourd’hui, et l’un de ses... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

4 1
Avatar mymp
8
mymp ·

Lara, l'intransigeante

Lara Jenkins est la mère d'un pianiste qui va se produire sur scène pour faire découvrir l'oeuvre qu'il a composé. On vis donc la journée de cette femme dont c'est justement l'anniversaire. On sent qu'elle a vécu par procuration en devenant la prof de piano de son fils. Le rythme du film est lent, le scénario est moyen, on a du mal à comprendre Lara qui est froide, cash avec un complexe de... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

1
Avatar Florence Obscure
5
Florence Obscure ·

Un jour, Lara

On savait Jan-Ole Gerster réalisateur brillant depuis son premier long-métrage Oh Boy. Lara Jenkins n'infirme pas le sentiment mais son cinéma semble tellement privilégier l'aspect cérébral, quelque part entre Haneke et Trier, qu'il en devient presque glacé et dénué d'émotion malgré la partition impeccable et impressionnante de son actrice principale, la très peu connue (en France) Corinna... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

2
Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·

Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme

Deux films viennent en tête au regard de Lara Jenkins de Jan-Ole Gerster. Tout d’abord Oslo 31 Août du norvégien Joachim Trier, relatant 24 heures poignantes de l’errance du jeune Anders, un junkie trentenaire que plus rien ne raccroche à la vie. Puis Oh Boy du même Jan-Ole Gerster, où Niko, le personnage interprété par Tom Schilling, la trentaine également, traîne... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

Avatar Bea Dls
6
Bea Dls ·

Critique de Lara Jenkins par Sybille Guerriero

En cherchant quel film je pourrais aller voir au cinéma, je tombe sur cette affiche et ce titre qui, je ne saurais l'expliquer pourquoi, m'intrigue. Ayant le sentiment que j'allais assister à un film intéressant, je n'ai pas hésité longtemps avant de sortir de chez moi. Il faut savoir (je l'ignorais avant d'écrire cette critique) que le scénario de Lara Jenkins a été écrit par Blaz... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

Avatar Sybille Guerriero
7
Sybille Guerriero ·

La catharsis pianistique

Lara Jenkins (Lara en VO) est un film allemand. Et par conséquent, je suis allé le voir. C'est donc l'histoire de Lara, fonctionnaire à la retraite, qui doit aller assister au concert de son fils pianiste et compositeur. Mais on sent très vite que Lara n'est pas forcément heureuse, pas forcément entourée. Et que sa relation avec son fils est pour le moins compliquée. C'est un film sur... Lire l'avis à propos de Lara Jenkins

1
Avatar Andika
6
Andika ·

La pianiste

Lara Jenkins fête aujourd’hui ces 60 ans. Une journée singulière. Lara n’a qu’une obsession, son fils. Ce soir, Viktor, pianiste de renom, jouera sa première composition. Et ne lui dites pas que son garçon était fou. Car pour quelles raisons étranges, ça la dérange. Obsédée par l’excellence, la recherche du génie, Lara a fait l’éducation musicale de son fils. Une maîtresse tyrannique,... Lire la critique de Lara Jenkins

1 2
Avatar Jean  Louis
7
Jean Louis ·

Critique de Lara Jenkins par Jihel

Inquiétante première scène (que je ne vais pas décrire) interrompue par l'irruption de fonctionnaires de police se préparant à une perquisition chez le voisin de Lara. Aurait-elle dénoncé son fils (le fils de son voisin) ? Le fils de Lara, quant à lui, vivant éloigné de sa mère (elle ne le voit que très peu), se prépare à donner un important concert à Berlin dans lequel il jouera une création... Lire la critique de Lara Jenkins

1
Avatar Jihel
8
Jihel ·
  • 1
  • 2