Les prisons sont-elles obsolètes ?*

Avis sur Le 13e

Avatar Gwangelinhael
Critique publiée par le

Ava DuVernay frappe juste avec ce documentaire très engagé.
Il détaille comment le treizième amendement à la Constitution des États-Unis est devenu, malgré lui une arme contre la population noire des états-Unis.
Le XIIIe amendement à la Constitution des États-Unis d'Amérique en 1865 a aboli l'esclavage et la servitude involontaire aux États-Unis, sauf en cas de punition pour un crime. Le documentaire richement illustré démontre que l'esclavage s'est perpétué depuis son abolition à travers des actions telles que la criminalisation de certains comportements. Des affranchis étaient par exemple accusés de vagabondage et forcés à travailler pour l'État ou loués à des propriétaires terriens. D'autres raisons ont conduit à la fin du 20e siècle à l'incarcération de masse des gens de couleur aux États-Unis comme la privatisation du droit de vote pour les afro-américains et la guerre à la drogue menée par les républicains ou encore les peines plancher et la Three strikes law, loi mise en place du temps du démocrate Bill Clinton, qui contraint les juges à prononcer des peines de prison à perpétuité à l'encontre d'un prévenu condamné pour la troisième fois pour un délit ou un crime.
La réalisatrice examine aussi les centres pénitentiaires devenus de véritables complexes industriels et pointe du doigt les bénéfices réalisés par certaines entreprises à la suite de ces incarcérations.
Comme je le disais en amont ce documentaire est passionnant fort bien illustré et comme j'ai pu le lire dans certaines critiques, même la bande son est excellente.
Alors à la fin du documentaire, une question me taraude.
Quand verrons nous le même style de documentaire sur la France car c'est facile de penser que les USA sont proches du totalitarisme, je serai curieux de savoir qu'elle est le pourcentage de personnes issues de l'immigration emprisonné en France pays des droits de l'Homme et de la traite négrière. Et si le système carcéral ici est encore un service public on voit bien qu'il vaut mieux être un blanc qui transgresse la loi (Bonjour Sarkozy, Salut Balkany) qu'un arabe ou un noir.
Ici, en tout cas dans une colonie française, 95 % de la population carcérale est kanak.
J'ai vraiment trouvé une résonance entre les mécanismes qui conduisent les afro-américains derrière les barreaux et ceux qui envoient les Kanak au Camp-Est (surnom de la prison de Nouméa).
Un documentaire à voir
.
.
*Tittre d'un essai d'Angela Davis paru en 2003

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 114 fois
1 apprécie

Gwangelinhael a ajouté ce documentaire à 1 liste Le 13e

Autres actions de Gwangelinhael Le 13e