Parcours touristique des plus belles capitales européennes.

Avis sur Le 15h17 pour Paris

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Trois jeunes américains déjouent une attaque terroriste dans le Thalys qui effectue la liaison Amsterdam Paris.
Eastwood filme une biographie des 3 hommes autour du fait divers.

15H17 pour Paris est un film de Clint Eastwood qui est sorti en 2018.
Rarement un film d'un réalisateur respecté n'aura autant fédéré le public contre lui en une semaine. Le film affiche une moyenne de 4,8/10 sur SC et 2,5 sur Allo ciné. Je suis allé le voir et ce "four" n'a rien d'étonnant.

Trois compatriotes qui font preuve d'héroisme en France durant leur vacances...la tentation était trop grande pour le réalisateur américain d'immortaliser cela sur grand écran.
Clint Eastwood a eu recours a un procédé original: faire interpréter les rôles principaux par les 3 hommes qui ont neutralisé le terroriste.
Le film est découpé en trois tiers: l'un consacré à l'enfance des "héros", le second à leurs vacances en Europe, le troisième qui s'invite dans les 2 premiers (pour éviter que le spectateur ne s'assoupisse...) à bord du Thalys.

En fait, ce film superficiel ne raconte pas grand chose.

Chapitre1: Enfance à l'école On apprend que nos trois "lascars" n'étaient pas très populaires auprès de leurs profs lorsqu'ils étaient enfants. Cela est banal mais permet de "meubler" pas mal...

Chapitre 2: European Tour Durant leur "tour européen", ils rencontrent des "nanas canon" avec qui ils vont au restaurant le soir même tout en échangeant de grosses banalités (Les échanges entre les 3 copains sont affligeants..), ils ont d'ailleurs accès à des endroits peu accessibles aux touristes (je connais Venise et les touristes ne visitent pas l'intérieur du clocher de la place Saint Marc d'ordinaire...), ils fréquentent des boites bataves à Amsterdam où la proximité avec l'autre sexe est garantie...en bref, tout leur sourit!
Sans intérêt et frustrant à regarder...on continue à "meubler"...

Chapitre 3: La neutralisation du "cinglé" de Daesh. Nos trois gaillards pourtant costauds vont devoir "s'employer" pour neutraliser l'illuminé de l'EI du mois d'août 2015, aussi teigneux et difficile à maitriser qu'il n'est déterminé. Les AK47 ne sont plus ce qu'elles étaient...heureusement pour Spencer et les passagers.

Pour conclure, on voit Spencer Stone remercier Dieu et prier avant d'être décoré de la Légion d'Honneur avec ses amis par François Hollande. Clint Eastwood a pensé que mettre une grosse pincée de religieux dans un propos un peu fade donnerait un peu de saveur à l'ensemble.
C'est Raté!

Si le film n'avait pas été produit par Malpaso Company (qui appartient à "Clint Himself"....), peut être que quelqu'un aurait pu lui dire qu'il faisait "fausse route"....

Personnellement, 15h17 rejoint Edgar(un bien mauvais film sur un vrai bon sujet...) et l'au delà au palmarès des films décevants du réalisateur américain. On est loin de l'Homme des hautes plaines et de l'Echange.

A l'instar de Woody Allen et de Ridley Scott, Eastwood a accéléré son rythme de réalisations, il devrait peut être lever le pied?

Au casting, à signaler l'absence de Jean-Hugues Anglade.

Ma note: 3/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1272 fois
22 apprécient · 3 n'apprécient pas

dagrey a ajouté ce film à 2 listes Le 15h17 pour Paris

Autres actions de dagrey Le 15h17 pour Paris