Un grand film... Parsemé de défauts

Avis sur Le Criminel

Avatar Moorhuhn
Critique publiée par le

Le Criminel est le cinquième Welles que je vois, me laissant un léger goût amer dans la bouche. En effet voici un film qui oscille trop entre du très grand cinéma et du schéma classique et convenu. Et pourtant comme toujours chez Welles, pas mal de qualités m'ont emballé. Bon on ne le répétera jamais assez mais Orson Welles est réellement un grand metteur en scène, un des plus grands qui fût même, sans hésitation aucune. Une nouvelle fois on retrouve une réalisation typique de la marque de fabrique de Welles. Travellings balayant de larges espaces, gros plans, profondeur de champ, les traditionnelles plongées/contre-plongées... Bref toute la grammaire Wellesienne (ça se dit?) est bien présente et c'est juste un régal visuel. D'autant plus que la photographie est ô combien sublime. Mais là aussi je ne le dirais jamais assez, mieux vaut un superbe Noir et Blanc qu'une couleur banale et Le Criminel ne déroge pas à la règle. C'est esthétiquement magnifique.

Après ça ne s'arrête pas là heureusement, on a quand même le droit à une interprétation de qualité, Welles acteur est ultra charismatique, il dégage une réelle présence à l'écran qui donne l'impression de surplomber le casting même si là Edward G. Robinson lui donne du fil à retordre, aussi bien au niveau du casting que de l'histoire. Mais là où le bât blesse c'est véritablement au niveau du scénario. Ca sent vraiment le film de commande pour Welles qui signe ici un film au scénario classique et malheureusement trop prévisible. Et cette prévisibilité nuit au rythme du film qui apparaît ainsi un peu mollasson, avec une tension au rabais et sans de réelles surprises pour un résultat qui m'aura accroché mais sans plus. Pourtant le postulat de départ m'intriguait et le film m'a quand même intéressé du début à la fin mais il lui manque clairement de la substance et de la personnalité. Welles disait d'ailleurs qu'il s'agissait de son moins bon film car il ne se retrouvait pas dedans. Enfin je le trouve assez sévère avec lui-même, rien que techniquement on reconnaît sa patte à des kilomètres et le film demeure de qualité en dépit d'un scénario assez téléphoné.

On regrettera aussi certaines situations assez grotesques comme une certaine scène sur l'horloge à la fin et un assommage qui accuse un peu son âge au début. Enfin face à la qualité visuelle globale du film on aura tendance à pardonner à Welles mais son oeuvre est malheureusement parasitée de quelques défauts que je ne pouvais réellement ignorer même si j'ai beaucoup aimé Le Criminel.
Finalement on a affaire à du très bon cinéma, solide, artistiquement épatant mais auquel il manque ce quelque chose qui m'aurait poussé à hurler au chef d'oeuvre. Malgré ses faiblesses, Le Criminel est un film très recommandable et si il n'est pas aussi puissant que Citizen Kane ou percutant que La Soif du Mal, ça reste une belle oeuvre qui se mange sans faim en plus et qui demeure très accessible.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 843 fois
7 apprécient

Autres actions de Moorhuhn Le Criminel