Avis sur

Le Crocodile du Botswanga par l'homme grenouille

Avatar l'homme grenouille
Critique publiée par le

J’apprécie beaucoup les personnalités de Fabrice Eboué et de Thomas N’Gigol. Seulement voilà, il ne suffit pas d’être quelqu'un de drôle, de savoir claquer de temps en temps de bonnes vannes et de belles mimiques pour avoir le matériau suffisant pour faire un film qui a de la gueule. Et, pour moi, c’est malheureusement le cas de ce « Crocodile ». Malheureusement ? Bah oui, parce qu’au fond je trouve les intentions bonnes et certaines concrétisations réussies. J’aime cette volonté de sortir du politiquement correct comme j’aime aussi qu’on cherche à brasser différents styles d’humour. Il y avait un créneau à prendre, c’était indéniable... Mais bon, le problème c'est que pour moi, au bout d'un seul quart d'heure, le film a déjà fait le tour de ses personnages et de ses situations et la suite n''est que répétition sur répétition. C’est plat ; c’est un simple déroulé de blagues sans logique de rythme ni de développement. Le pire c’est qu’à certains moments le film tente des envolés lyriques ou des décalages assez sérieux et plaidoyers... Mais que c’est mal fait. Ça tombe comme un cheveu sur la soupe, c’est souvent fait de manière très simpliste, ce qui fait qu’en fin de compte, tout ça fait un peu potache et presque amateur. Bref, quel dommage qu'il y ait un vrai manque de savoir-faire dans ce film car, dans ce cas, ce "Crocodile" aurait pu dépasser le stade du simple postulat sympathique pour devenir un film qui fait rire et qui détend. Malheureusement, je dois bien reconnaître qu'en fin de compte, le qualificatif qui s'impose le plus dans ce film, c'est "barbant"...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
2 apprécient

Autres actions de l'homme grenouille Le Crocodile du Botswanga